Didier Moaté, ex-Caisse d’Epargne CEPAC, nouveau directeur général de la Banque Palatine

Passé par le Crédit Lyonnais, le Crédit Agricole et le Groupe La Poste avant de rejoindre le groupe BPCE, il était jusqu’alors membre du directoire de la Caisse d’Epargne CEPAC, basée à Marseille, en charge des Métropoles. Sa prise de fonction au sein de celle qui se définit comme la banque des ETI, sera effective au 1er mars prochain.

3 mn

(Crédits : DR)

La rumeur de son départ bruissait à Marseille au cours des dernières semaines. Depuis ce 10 décembre, elle est officielle puisque Didier Moaté est annoncé comme nouveau directeur général de la Banque Palatine.

Une nouvelle fonction qui permet à celui qui était en charge des Métropoles au sein du directoire de la Caisse d'Epargne CEPAC, basée à Marseille, de retrouver Paris, une ville qu'il connaît bien pour y avoir exercé diverses fonctions.

Accompagner le « demain » des entreprises

A Marseille, Didier Moaté a accompagné certaines des dossiers structurants, dont la présence dans les Outre-mer, la banque ayant acquis en 2015, pour un montant de 1 milliard d'euros, la Banque des Antilles françaises, la Banque de la Réunion et la Banque de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Didier Moaté a également été très impliqué dans le suivi de la crise liée au Covid-19 et de l'attribution des Prêts Garantis par l'Etat, insistant alors sur la nécessité pour la banque d'être « présente dans le demain qui se profile ».

Lire aussi 3 mnPourquoi la Caisse d'Epargne Cepac investit dans le spécialiste de la rénovation énergétique

En 2020, la Caisse d'Epargne CEPAC affichait un Produit Net Bancaire à 725 millions d'euros, en repli de 4,7% pour les raisons de contexte de crise que l'on connaît, mais renforçait ses fonds propres de 5%, à 3,3 milliards d'euros. La banque revendiquait un investissement dans l'économie locale d'un montant total de 6,6 milliards d'euros contre 5,1 milliards d'euros en 2019, sous forme de crédit accordés à ses clients, tant professionnels, particuliers, qu'entreprises, collectivités ou associations.

Un plan stratégique pour renforcer la présence auprès des ETI

Didier Moaté remplace, au poste de directeur général de la Banque Palatine, Christine Jacglin, qui devient pour sa part, à partir du 1er janvier 2022, directrice générale adjointe en charge de l'Inspection générale du groupe BPCE.

Diplômé de l'Université Paris-1 Panthéon Sorbonne et du CPA groupe HEC, Didier Moaté a débuté sa carrière au Crédit Lyonnais. Il rejoint le Crédit Agricole Aquitaine en 2004, puis le Crédit Agricole Ile-de-France en 2008. En 2011, il intègre le Groupe La Poste avant de rejoindre, en 2018, le groupe BPCE et plus précisément la Caisse d'Epargne CEPAC, à Marseille.

La Banque Palatine a dévoilé en septembre dernier son plan stratégique, baptisé UP 2024, où il est question d'accélérer l'empreinte et la présence auprès des ETI - ces entreprises au chiffre d'affaires supérieur à 50 millions d'euros - tout en renforçant les synergies avec les métiers du groupe BPCE pour ce qui concerne l'affacturage, le crédit-bail, la gestion d'actifs ou les paiements. Parmi les objectifs figurent aussi la modernisation des usages avec notamment le développement de la signature électronique ou le triplement des encours d'épargne labellisés ISR des clients. En 2020, la Banque Palatine a généré un Produit Net Bancaire de 323 millions d'euros, en baisse de 3,1%.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 13/12/2021 à 18:49
Signaler
Vu ce qui est devenu la gestion de la Caisse d'épargne certains devraient se faire du souci ,mauvais recrutement du personnel beaucoup moins capable qu'il y a vingt ans où notre épargne était rénumératrice . Difficulté à avoir un rensez-vous , person...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.