Ce que le Covid-19 a enseigné des futures stratégies sanitaires et pourquoi le diagnostic est l'arme principale

Alors que le variant Omnicron inquiète et qu'une conférence internationale se tient en Principauté, le centre scientifique de Monaco et le professeur Rampal, son président estiment que le diagnostic est un élément clef pour contenir les transmissions de maladie, souhaitant la mise en plus d'une vraie politique sur ce sujet. Ce qui signifie des tests capables de proposer une sensibilité forte pour détecter un virus mais aussi fournir des résultats rapides. Une équation qui doit encore être résolue.

3 mn

(Crédits : DR)

Allemagne, Italie, Suède ou encore Espagne. Depuis des mois, l'évolution épidémique de la Covid-19 dans de nombreux pays est suivie de près. Tous ? Non, Monaco échappe aux radars. Il faut dire que la Principauté est plutôt discrète, eu égard à sa taille. Pourtant, Patrick Rampal, professeur de médecine et président du centre scientifique de Monaco (CSM), revendique une politique sanitaire efficace. "Au début de la crise quand les tests étaient difficiles à obtenir, nous avons rapidement utilisé les PCR génétiques et nous avons déployé une plateforme de dépistage", raconte-t-il. En un an, la structure effectue 100.000 tests dans un territoire qui compte environ 40.000 habitants.

Une épreuve du feu de taille pour le centre scientifique de Monaco. Fondé il y a 60 ans, ce "mini CNRS qui s'occupe de la recherche scientifique" comme le décrit Patrick Rampal compte un département médical depuis seulement huit ans. Historiquement, le centre était consacré à la vie marine. Le professeur de médecine explique que le CSM collabore avec Global virus network, une coalition internationale de virologues.

Lire aussi 4 mnStress environnemental : quand l'étude du monde marin sert à l'homme

La réactivité au cœur de la crise

Une association qui donne des ambitions au CSM. "Nous voulons dégager une stratégie générale de dépistage à partir de notre doctrine", assure Patrick Rampal. Ce qui signifie sortir du seul cas de la Covid-19 pour étendre cette approche globale à d'autres maladies. "Nous savons que pour une maladie virale les antibiotiques ne sont pas efficaces et que pour une bactérienne ils le sont de moins en moins", explique le professeur de médecine pour souligner l'importance du dépistage. "La tuberculose est multirésistante et il y a très peu de recherche pour trouver de nouveaux antibiotiques, mais l'on peut aussi imaginer que la grippe aviaire par exemple atteigne l'homme et provoque une pandémie", illustre-t-il.

Au-delà des tests, la doctrine monégasque s'appuie sur l'analyse génomique des virus et le croisement des données. Un vrai travail de data comme on peut le trouver dans de nombreux secteurs de l'économie. De quoi permettre une réactivité forte. "Quand nous devions attendre plusieurs jours les résultats des tests Covid, cela nous empêchait de vite réagir", souligne Patrick Rampal. "C'est ce que nous a appris cette crise sanitaire, il faut savoir s'adapter", juge le professeur.

Concilier efficacité et rapidité

C'est donc sur la rapidité que l'innovation joue son rôle. Car pour être réactif sur l'étape du dépistage, cela signifie que les tests doivent être fiables et produire des résultats rapides. L'équation est encore plus importante à résoudre pour les pays pauvres, car le déploiement de tests dit rapides ne nécessite pas de lourdes infrastructures. Mais ils doivent être efficaces.

Le CSM travaille avec le CHU de Nice par exemple sur des tests fonctionnant comme des éponges à mâcher, la salive est ensuite essorée pour chercher le virus. Ce nouveau moyen de dépistage est en évaluation depuis le mois de juin et les résultats seront dévoilés le 2 décembre. Par rapport au PCR, qui est le gold standard en la matière, cela perd en sensibilité", nuance toutefois Patrick Rampal. L'innovation a encore du pain sur la planche.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.