Daniel Sperling : "Marseille a toute la légitimité pour se positionner comme capitale de métropole numérique"

Comment la deuxième ville de France compte devenir une référence en matière numérique ? Par ses atouts, dit l'adjoint en charge du sujet à la Ville de Marseille. Et la Métropole doit jouer le rôle d'accélérateur. C'est le thème même du second Forum Smart City organisé par La Tribune les 29 et 30 septembre dans la Cité phocéenne.

7 mn

(Crédits : DR)

Marseille se positionne comme une ville et une capitale de métropole numérique : quels sont ses points forts ?

Avec ses atouts, Marseille a toute la légitimité pour se positionner comme capitale de métropole numérique. Au carrefour de la Méditerranée, cette ville de mixité monopolise ses forces : un ADN high-tech à fort potentiel économique avec 40 000 emplois dans la filière numérique, 7 000 entreprises, 8 milliards d'euros de chiffre d'affaire, des champions locaux sur le numérique - parmi les plus emblématiques on peut citer STMicroelectronics, Gemalto, Interxion, Jaguar Network, Royal Cactus, Voyage privé,
- des acteurs motivés autour de projets structurants et d'une dynamique French Tech qui comprend cinq domaines stratégiques que sont les Smart Cities, le Big Data et le cloud, l'e-santé, le marketing digital/audiovisuel et les objets connectés. Pivot de la French Tech, "le Conseil Territorial du Numérique" constitue une gouvernance agile associant toutes les parties prenantes privé, public, et enseignement.

Aix-Marseille Université est d'ailleurs la plus grande université francophone au monde avec ses 74 000 étudiants et ses chercheurs réputés. Il y a les atouts géographiques : convergence des câbles optiques sous-marins reliant le bassin méditerranéen à l'Afrique et l'Asie, l'hébergement des datacenters, de nombreux liens privilégiés avec les pays du bassin méditerranéen et Marseille est une ville euro-méditerranéenne tournée vers l'international.

Les infrastructures sont favorables aux porteurs de projets, au développement des start-ups grâce à un tissu associatif très dense et créatif, de nombreux lieux d'excellence du Technopole Château Gombert, au Pôle Média Belle de Mai en passant par les FabLab, incubateurs, pôles de compétitivité, centre de co-working, et autres tiers lieux intégrant médiation numérique avec le réseau des Eric. Ces lieux d'accélération contribuent à créer une culture entrepreneuriale forte : le 15 septembre ce sont plus de 1 000 start- ups et dirigeants du numérique qui se réunissent à l'occasion de la soirée d'ouverture des 3ème French Tech Weeks, un événement qui pendant plus d'un mois va animer la communauté numérique du territoire à travers une trentaine d'opérations.

Sans oublier bien sûr, bientôt le campus aixois "The Camp" qui viendra consolider la filière smart cities.
Marseille ville monde, hub d'interconnexion international s'affiche métropole attractive et durable.

Et ses points faibles ?

Quant à ses points faibles, la Ville de Marseille ne les nie pas et entend les considérer pour lutter contre la fracture territoriale et sociale.
Ses capacités d'investissement limitées et sa concentration urbaine ne facilitent pas les projets liés à l'aménagement et aux usages urbains. Euromed joue un rôle clé d'accélération des projets d'innovation et de reconquête de quartiers à forte valeur ajoutée. L'exemple de Smartseille (aussi appelé îlot Allar NDLR) illustre cela.

A l'échelle du territoire métropolitain, les acteurs sont parfois dispersés, il nous faut relier ces archipels de compétence pour aligner nos efforts.
L'accès au Très Haut Débit est inégal sur le territoire, nous nous efforçons d'y remédier en étroite collaboration avec les institutions territoriales et notamment le Conseil Départemental qui a élaboré son Schéma Directeur d'Aménagement Numérique du Territoire, ainsi qu'avec les opérateurs télécom et la charte de déploiement fixe et mobile qui nous lie. Notre population très diversifiée nous oblige à tout mettre en œuvre pour réduire la fracture sociale et lutter contre toute exclusion, et plus particulièrement la fracture Numérique. Le numérique est un vecteur de solidarité et d'identité, un créateur de lien social.
Apporteur d'innovation, ouvert à l'économie du partage et au partage de la connaissance, il nous donne le pouvoir d'Intégrateur avec un grand I.

Quelle force donne le territoire métropolitain aux projets liés au numérique ?


Au delà du "mieux vivre ensemble", l'idée est de "mieux réussir ensemble" et de faire des projets numériques une force apportant des usages de proximité utiles à la population.
Il nous faut faire mieux avec moins, réaliser à la fois économie et extension d'échelle liées à notre nouvelle métropole.
Cette dimension territoriale nous permet d'être mieux armés pour affronter la compétition internationale et valoriser à l'export nos filières cibles.
Les mutations liées à cette troisième révolution industrielle s'accélèrent, les modèles économiques changent, l'économie du partage s'impose, nos projets impactent d'avantage les usagers dans leur quotidien. Nous faisons en sorte de faire les meilleurs choix concrétisés par des délibérations d'investissement tournées vers l'opérationnel.
En moins d'un siècle, Marseille passe de la Cité Radieuse à Smartseille, quartier d'excellence numérique et énergétique agréable à vivre. Un tel quartier innovant montre le bon exemple des qualités d'avenir : confort d'usage, performance, réplicabilité, durabilité.
Il témoigne de l'intérêt des projets multi-partenariaux associant privé et public, propres à répondre à la transversalité du numérique et aux nouveaux défis qui gagnent tous les métiers.
Comme pour le Label French Tech, agir ensemble dans la co-construction et la convergence nous apporte la compétitivité dont nous avons besoin pour relever les enjeux de demain.
Avec cette posture d'Open Innovation productive, nous entendons progresser collectivement et conforter notre leadership à l'international.

Comment Marseille est-elle perçue à l'extérieur des frontières départementales ?

Considérée comme la 3ème ville numérique de France avec 4 390 établissements et 11 790 salariés dans ce secteur, Marseille est la première localisation de data centers après Paris et possède le réseau Internet le plus puissant d'Europe.
La renommée de ses start-ups gagne du terrain puisqu'au dernier CES de Las Vegas, Aix-Marseille était la seconde délégation la plus représentée au pavillon France.
Dans le secteur de la santé, Marseille s'affiche comme le deuxième pôle scientifique et de recherche de l'Hexagone.
Bien au-delà du numérique Marseille change et évolue positivement.
Le design urbain avec le Mucem et les réalisations d'Euromed participent à l'attractivité touristique facilitée par son CityPass. En témoigne la réussite de Marseille 2013 Capitale Européenne de la Culture. Le Trans media et les productions audiovisuelles issus du pôle Multimédia la Belle de Mai font aussi la promotion de Marseille territoire de Provence. D'ailleurs pour développer ce savoir-faire, Marseille a lancé en octobre 2015 un nouveau studio dédié aux effets spéciaux et à la capture de mouvements.
L'activité congrès et des salons liés aux TIC s'amplifie avec des retombées économiques utiles à l'économie locale.
Son port, la proximité avec le littoral ensoleillé combiné à son écosystème high-tech à forte valeur ajoutée sont un vecteur clé pour attirer les nouveaux talents et créer les potentiels de demain.

Marseille accueille le 6ème Forum du THD ? Une reconnaissance ?

Le 6ème édition du Forum Très Haut Débit a lieu cette année au Palais du Pharo les 5 et 6 septembre prochain, sous le haut patronage du ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique. Cet événement phare de la connectivité rassemble tous les principaux acteurs du THD à la fois métiers et institutionnels. Pour Marseille cet événement répond à plusieurs enjeux : l'accélération des congrès liées au numérique, et plus particulièrement sur les filières associées à sa configuration de ville hub et la participation à la co-synergie territoriale et régionale incluant la Smart Région.

Pour la ville de Marseille c'est l'occasion d'apporter son expérience en qualité d'aménageur numérique du territoire et de contribuer à l'échange des bonnes pratiques.
Rendre les investissements plus pertinents, développer les performances, rationaliser les coûts d'exploitation tout en respectant les normes, les exigences réglementaires et la sécurité font partie de l'état de l'art.

Comme souligné précédemment, l'accès au Très Haut Débit doit encore progresser sur notre territoire. C'est pourquoi, il nous semble important de mettre en avant cette dynamique d'aménagement, véritable levier de modernisation du territoire qui catalyse l'attractivité économique de la ville et le développement des usages.

7 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.