Les écrans et les parents, tous à cran

Je ne vous apprends rien, les écrans figurent en bonne place des préoccupations du parent moderne. En témoigne la liste impressionnante d’ouvrages dédiés au sujet qui déferlent dans les rayons parentalité de n’importe quelle librairie. Les titres évocateurs ne laissent aucune place au doute. Les écrans seraient neurotoxiques, il convient de protéger les plus jeunes, et de leur expliquer leurs dangers pour qu’ils s’en prémunissent. Outre l’angoisse que génèrent ces titres acerbes, ces injonctions éducatives se heurtent à une réalité irréfragable : les écrans sont dorénavant omniprésents. Bannir leur usage relève du vœu pieux et paraît aussi réaliste que le retour des encriers de porcelaine blanche sur les pupitres des écoliers. Pour autant, il ne s’agit pas de laisser les écrans pourrir la vie (et le cerveau) de nos enfants. Dans ce déluge de conseils, quelques-uns font sens. *Par Amélia Matar, fondatrice et dirigeante de COLORI.

3 mn

(Crédits : Shehan Hanwellage)

"Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l'autorité et n'ont aucun respect pour l'âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans." En relisant cette citation de Socrate, je me dis qu'il ne manquait plus que TikTok à ces jeunes du Vème siècle avant JC pour qu'ils ressemblent en tout point aux jeunes de notre siècle. Sans nier les méfaits associés à une surconsommation de numérique, ces jeunes sont peut-être tout simplement... des jeunes, avec toute la fougue que cela implique, y compris en ligne.

Il faut bien que jeunesse se passe

Et avec toute l'incompréhension que cela génère pour leurs aînés. Puisse cette mise en perspective offrir un peu de répit aux parents acculés. Mais, attention tout de même, les conséquences de cette véhémence juvénile sont décuplées par l'outil technologique. Addiction, images choquantes, cyberharcèlement... Les dérives existent bel et bien et, sans sombrer dans la psychose, elles requièrent d'être vigilants.

Limiter et accompagner

Clairement, l'écran devient néfaste, quel que soit l'âge, dès lors qu'il prend trop de place dans le quotidien de l'enfant. Supprimer les écrans du foyer est tout simplement irréaliste, en limiter l'usage selon des règles fixées collectivement est en revanche souhaitable. Par exemple, les limites proposées par Serge Tisseron en fonction de l'âge sont des repères faciles à appliquer pour le parent. Mais ce qui importe aussi, c'est que le parent s'implique pleinement dans le choix du contenu proposé et accompagne l'enfant dans la consommation de ce dernier. Il est ainsi recommandé de rester avec son petit enfant pour commenter le dessin animé qu'il visionne. Et pourquoi pas, de jouer avec son ado à ce jeu vidéo qui le passionne tant ! Et donc, vous l'avez compris, l'écran "nounou" est une option à limiter le plus possible, voire à proscrire.

Éduquer et s'éduquer

Et au-delà du contenu, l'enfant est aussi en demande de comprendre ce qu'il y a derrière l'écran, et ce, dès le plus jeune âge. Et bonne nouvelle, pour comprendre l'écran et ses mystères, pas besoin d'écran ! Par le conte, par le jeu et par la manipulation, il est possible de dévoiler aux jeunes enfants (et aux moins jeunes) les logiques et les composants qui rendent possible cette révolution numérique. Une façon de lui faire comprendre qu'il peut, certes consommer du contenu sur l'écran, mais qu'il aura le pouvoir de concevoir lui-même ce contenu quand il sera grand. Il y a fort à parier que cette posture active et moins passive transformera positivement sa consommation en ligne.

Les écrans sont un vrai défi éducatif. Je crois que le mimétisme reste la meilleure arme parentale. Si vous exigez de votre enfant qu'il réduise sa consommation de bonbons les doigts collants de chouquettes, vous serez difficilement entendus. Si vous demandez à votre enfant de réduire les écrans, les doigts dégoulinant de likes, vous serez peu crédibles.

Comme pour les chouquettes, le mieux est de consommer tous ensemble, sans excès, et en choisissant les meilleurs produits. Voire, soyons fous, de cuisiner ses propres recettes !

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/09/2021 à 20:36
Signaler
Cette citation date de l'apogée grec, en France si le peuple parisien se souleva en 1871 ce n'est pas seulement par envie de liberté c'est aussi parce que pendant que l'oligarchie s'amusait à se faire la guerre la famine s'abattait sur Paris et nombr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.