Grâce à une levée de fonds de 16 millions d’euros, l’opérateur touristique MMV repart à l’offensive

Le spécialiste des vacances-club en montagne, basé à Saint-Laurent du Var près de Nice, confirme son ambition d’enrichir de 28% son offre de lits touristiques, consolidant ainsi son empreinte dans les Alpes françaises alors que la crise a vu son activité empêchée à 90% et que l’été s’annonce, malgré tout, prometteur.
(Crédits : mmv)

Malgré une saison hivernale blanche, le pure-player montagne reste appétissant. C'est ce que veut retenir Marc Lafourcade, directeur général de MMV, de cette annus horribilis qu'il vient de conclure par un tour de table bienvenu. A la clé, 16 millions d'euros injectés au capital de l'opérateur touristique par ses actionnaires historiques (son cofondateur Jean-Marc Filippini, Bpifrance et Arkéa Capital), auxquels s'est ajouté le fonds dédié Nov Tourisme, géré par Montefiore Investment. "C'est un signe de confiance en notre modèle, reconnu comme viable et d'avenir dans un contexte sectoriel très durement touché", relève-t-il.

Accélérer malgré tout

Il faut dire que si l'entreprise basée à Saint-Laurent du Var a su limiter les dégâts en 2020 avec un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros, en baisse de 25%, elle n'a pu faire de même en 2021. Ses 20 résidences et hôtels-clubs 3 ou 4* qui accueillent habituellement 300.000 vacanciers par an sont en effet restés fermés, réduisant à néant une activité hiver qui représente jusqu'à 90% de ses facturations annuelles. Forcément, "ça laisse des traces", admet le directeur général. Lequel réfute toutefois "toute notion d'affaiblissement". "MMV est une entreprise en mouvement. En négociant le virage pure-player montagne en 2016, nous avons pris notre destin en main, en particulier en termes de développement par ouvertures et acquisitions d'établissements dans les Alpes." Or, ce développement "qui est créateur de valeur, continue sur sa lancée et va même s'accélérer."

Dans son pipeline, on trouve en effet l'ouverture prochaine de résidence-clubs à Le Corbier (99 appartements et suites) et aux Deux-Alpes (157 appartements) ainsi que d'un village-vacances à Aime La Plagne (230 chambres). En 2022, c'est dans les stations de Risoul (85 appartements) et de Samoëns (102 appartements) que MMV va s'installer. Et ce, toujours selon un même modèle de financement partenarial qui lie la PME à la Caisse des Dépôts, aux banques régionales et aux opérateurs majeurs de l'écosystème alpin, en l'occurrence, dans le cas de Samoëns, la Foncière des Alpes. L'entreprise, qui dispose à ce jour de 10.000 lits touristiques pour un total de 2.400 chambres et appartements, confirme ainsi la création de 2.800 lits supplémentaires d'ici à la fin de l'année prochaine. Soit une progression de 28% de son offre. Et ce, dans un contexte favorable à une restructuration du marché où MMV entend bien tenir son rôle de deuxième hôtelier des Alpes.

Perspectives hivernales... et estivales

D'où l'intérêt de ce nouveau tour de table qui vise à renforcer ses fonds propres en amont de la reprise attendue du secteur. "L'hiver qui se profile sera bon, veut croire le dirigeant. Le retour des étrangers n'est certes pas assuré, mais les chiffres à date sont encourageants". De même, les 650 millions d'euros promis, dans le cadre du plan de relance, aux territoires de montagne laissent augurer de nouvelles perspectives, notamment en termes de réhabilitation des lits dits froids car inoccupés la plupart du temps, souvent vétustes et très énergivores, qui pèsent sur les finances des communes. Ils représentent 30 à 50% de l'hébergement touristique en station et participent à l'érosion de l'offre que les destinations cherchent à compenser. "C'est un sujet que nous regardons. Nous avons deux dossiers à l'étude, mais la difficulté première des réhabilitations pour MMV tient en l'adaptabilité de l'existant à notre produit qui est très spécifique". En attendant, l'opérateur qui emploie 450 équivalents temps plein prépare sa saison estivale. Une dizaine d'implantations seront ouvertes à partir du 1er juillet. Là-aussi, "la saison s'annonce bien, et nous conforte sur le fait que la montagne est désormais aussi une destination été".

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.