François Codet - Caisse d'Epargne : « Pour la sortie de crise, il faut du capital patient »

 |  | 880 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
En étant la première à annoncer le report d’un an du remboursement du capital des PGE octroyés, la Caisse d’Epargne Côte d’Azur envoie un signal qui rassure le tissu économique. Mais en parallèle, l’établissement bancaire apporte aussi sa contribution à différents fonds sectoriels et il est même à l’initiative de deux d’entre eux. Car la question est surtout celle du soutien financier nécessaire pour faire en sorte que les entreprises ayant essuyé la tempête ne sombrent pas faute d’oxygène.

La Tribune - Pourquoi cette décision de reporter d'un an le remboursement du capital des PGE octroyés ?

François Codet - C'est une possibilité que nous offrons aux entreprises ayant obtenu un Prêt Garanti par l'Etat. Elles pourront choisir de faire un de franchise et puis de rembourser sur 4 ans. Ou de démarrer le remboursement en avril 2021. Cette prolongation permet aux entreprises de se refaire une santé, le temps que l'activité économique redémarre. Cette option n'est pas soumise à un accord ou un refus de la banque, c'est l'entreprise qui décide. En revanche, nous équipes sont là pour conseiller, notamment sur la meilleure façon de guider son choix. Administrativement, ce sont les clients qui valident cette option ou pas, l'idée étant de ne pas rajouter de lourdeur administrative, qui mécaniquement, induit des délais plus longs. Mais les dirigeants ne sont pas abandonnés. Nos équipes consacrent leur énergie à l'ingénierie. L'informatique est là pour faciliter les opérations automatiques. Et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2020 à 12:40 :
Ou dit autrement si le "capital patient" n'est plus disponible c'est l'intégralité du capital qui est à profondément remettre en question puisque non seulement inutile mais en plus destructeur comme on ne peut que le constater actuellement.
Réponse de le 21/12/2020 à 20:33 :
exactement
qu'on arrete ces trucs de capital capitaliste
moi j'ai aide plein de gens a coule tout ca pour reduire les inegalites dans le travail, en coulant leur boite
chacun doit se prendre en main, sans capital pour l'exploiter, et marre de ces livreurs deliveroo qui voudraient un capitaliste pour les exp^loiter avec le droit social a la francaise
mort au capital des autres, ca tombe bien c'est ce qui se passe, donc j'attend la guerre civile en rigolant!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :