Cédric Boissier : « Notre spécificité en IA projette Enedis comme un acteur des sujets d’avenir »

 |  | 817 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
L’innovation est l’un des leviers pour l’entreprise publique qui, en Provence, joue sa spécificité en étant embarquée avec Aix-Marseille Université et l’Université d’Avignon dans un programme de R&D axé sur l’intelligence artificielle, déployé au sein de la Cité des savoirs et de l’innovation, à Marseille. Mais l’innovation est plus globalement un fil rouge pour ajouter de l’efficacité à la gestion quotidienne. D’où ne sont absents ni l’open data, ni les smart grids.

La consommation énergétique est un sujet vaste et elle est le facteur de beaucoup de changements, tant du côté du consommateur - la prise de conscience est belle et bien réelle - que des acteurs qui servent cette énergie en modifiant leur business modèle.

L'innovation n'étant plus désormais réservée aux seules startups, elle est indispensable pour répondre aux besoins, tant industriels que des particuliers.

Les smart grids sont le premier thème qui a fait parler d'Enedis, notamment via le programme Flexgrid mais désormais, l'open data, l'IoT ou encore l'IA font partie intégrante du vocabulaire du distributeur d'électricité. Avec un déploiement par verticale. Du très concret au très R&D, tout est utilisé pour accompagner les changements de mentalité et de besoins.

Intégration réelle

C'est ce qui sous-tend d'ailleurs la feuille de route de la nouvelle présidente, Marianne Laigneau, qui veut faire d'Enedis le service public du 21ème siècle. Ambitieux. Mais dans les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :