Zéro chômeurs de longue durée : un nouveau territoire se prépare en région Sud (1/2)

Démarrée en 2016, l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée » qui vise à faire valoir le droit à l’emploi a d’abord concerné dix projets, dont un en Provence Alpes Côte d’Azur, à Jouques, dans les Bouches-du-Rhône, où le dispositif se pérennise. Une seconde vague de 25 territoires s’y est ajoutée en 2022. Permettant à un autre territoire régional de s’engager dans cette aventure : celui d’Apt, dans le Vaucluse, particulièrement fragilisé par le covid-19.
(Crédits : DR)

L'emploi comme un droit plutôt que comme une injonction. La volonté de lever les barrières qui empêchent les personnes d'y accéder, plutôt que la sanction et la stigmatisation. L'intime conviction que contre le chômage de longue durée, tout n'a pas été fait. Que personne n'est inemployable. Que le travail ne manque pas, pas plus que l'argent ; la privation d'emploi coûtant plus cher que la production de nouveaux emplois.

Voilà ce qui sous-tend le projet « Territoires zéro chômeur de longue durée », initié par ATD Quart Monde, en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, le Pacte civique ainsi que la Fédération des acteurs de la solidarité. Puis la création d'une association dédiée en 2016.

Concrètement, l'ambition est de démontrer qu'il est possible de résorber le chômage de longue durée -c'est-à-dire de plus d'un an- en proposant un emploi en CDI à temps choisi à toutes les personnes qui en sont durablement privées. Et ce, en agissant de manière très locale, en développant des activités utiles pour le territoire.

Le dispositif promet en outre de ne pas générer de surcoût excessif pour la collectivité : ce sont en fait les allocations chômage qui sont transformées en Smic. Sans parler des coûts sociaux évités sur le long terme.

Un dispositif qui se concrétise à l'occasion d'une première loi d'expérimentation de février 2016. Dès lors, dix territoires s'engagent alors à faire valoir le droit à l'emploi. En Région Sud, une seule commune est alors labellisée : Jouques, dans les Bouches-du-Rhône.

Apt, un territoire abîmé par les confinements successifs

Puis en juillet 2022, l'expérimentation est élargie. Vingt-cinq nouveaux territoires sont labellisés dont un second en Région, cette fois dans le Vaucluse : un territoire comprenant Apt et deux communes voisines : Gargas et Saint-Saturnin-lès-Apt.

« A Apt, le taux de chômage est de 32 % », expose Laurent Garcia qui pilote le projet. « Il était de 23 % avant le Covid-19. On est passé de 1100 à 1800 chômeurs de longue durée. Sur une commune de 10 000 habitants, c'est beaucoup ». En cause : les confinements qui ont mis en péril des entreprises locales, parmi lesquelles le tourisme et l'hôtellerie restauration sont très représentés.

S'y ajoutent des difficultés plus structurelles qui empêchent à bon nombre de personnes d'accéder à l'emploi. La monoparentalité, très contraignante en matière d'horaires et d'organisation. La mobilité : 12 % n'ont pas de véhicule ou pas de permis. Ainsi que handicap, qui concerne un tiers des personnes inscrites dans la liste des futurs salariés des entreprises à but d'emploi (EBE) constituées pour mettre en œuvre l'expérimentation. « Il y a un vrai problème de méconnaissance du handicap de la part des entreprises. Très peu d'actions sont menées pour que ces personnes aient accès à un emploi ».

Des freins qui entravent les demandeurs d'emploi dans la durée. « Dans les premiers territoires de l'expérimentation, la durée de chômage moyenne en amont du projet était de 7 ans et demi. Nous, on est a priori bien au-delà. L'accompagnement des institutions n'a pas fonctionné ». Un accompagnement qu'il juge trop en silo, et qui a laissé de côté ces personnes faisant face à des difficultés qui se cumulent.

Créer des synergies pour résorber l'exclusion

« L'expérimentation va apporter quelque chose de nouveau sur ce point ».

Le projet se construisant en effet avec tous les acteurs à l'emploi -de Pôle Emploi aux Missions locales en passant par La Croix Rouge et les structures de l'insertion-, il a vocation à créer des synergies pour que moins de personnes échappent à leurs radars.

Et ce, avec l'appui des collectivités locales, d'autant qu'un certain nombre de personnes impliquées dans le projet ont été élues ou nommées à des postes stratégiques au sein de la Communauté de communes Pays d'Apt Lubéron, à la Région et même à la présidence du Département : Dominique Santoni était auparavant Maire d'Apt et a travaillé sur le projet.

L'expérimentation, portée par l'association Ensén ! a pour ambition de créer 300 emplois d'ici cinq ans, auxquels devraient s'ajouter 100 sorties positives (emploi, insertion, formation, création d'activité ...).

Créer de l'emploi tout en apportant de nouveaux services à la collectivité

Des emplois créés par trois entreprises à but d'emploi (EBE) qui proposeront à terme une douzaine d'activités utiles au territoire, avec la contrainte de ne pas concurrencer les entreprises locales.

Parmi les activités déjà choisies : le démantèlement et la valorisation de portes et fenêtres - dont les entreprises sont très demandeuses -, du maraîchage, la réouverture d'une champignonnière abandonnée dans les années 1980, un pôle ressourcerie où sera vendu à bas prix du matériel récupéré à l'occasion des démantèlements ... S'y ajouteront quelques missions ponctuelles à la demande d'entreprises locales, avec qui l'enjeu est de se rapprocher pour ouvrir plus de portes aux demandeurs d'emploi. « Et en 2023, nous prévoyons de monter une légumerie pour mettre sous vide des légumes que nous distribuerons à la restauration collective ». Un projet qui s'inscrit dans le cadre du Projet alimentaire territorial du Parc du Lubéron. « Nous accompagnerons cette démarche en améliorant la qualité alimentaire et en créant de l'emploi ».

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.