Virbac poursuit l ? acquisition d ? actifs stratégiques

Le laboratoire spécialisé dans la recherche, la production et la commercialisation de médicaments vétérinaires vient d?acquérir 51% du capital de Centrovet, leader chilien sur le marché de la santé animale. En juillet, le groupe installé à Carros, près de Nice, avait déjà pris le contrôle de deux sociétés néo-zélandaises.

Fidèle à sa politique de développement par croissance externe, le laboratoire niçois, dirigé par Éric Marée depuis 1999, vient d'annoncer le rachat de 51% des parts des actionnaires de ce groupe chilien qui s'est notamment développé dans l'aquaculture en mettant au point - outre des vaccins injectables - des vaccins par voie orale, une innovation utilisée pour l'aquaculture d'eau froide, c'est-à-dire celle qui concerne l'élevage du saumon et de la truite, poissons dont le Chili est l'un des principaux producteurs mondiaux.

De fait, Virbac devient ainsi leader sur le marché de l'aquaculture. Mais Centrovet est également acteur sur les segments vétérinaires que sont l'élevage et les animaux de compagnie. On imagine déjà la complémentarité entre les produits Virbac et Centrovet. Le groupe chilien, basé à Santiago, emploie 300 personnes. Mais c'est surtout son excellent comportement financier qui valorise la société : en 6 mois, son chiffre d'affaires atteint 32 M€ contre 44 M€ pour l'ensemble de l'exercice 2011.

L'accord conclu entre le Français et le Chilien prévoit que Virbac puisse se porter acquéreur de l'ensemble des actions du groupe au bout d'un délai de 5 ans. En juillet dernier, le laboratoire niçois devenait propriétaire de Stockguard Animal Health Ldt et Stockguard Laboratoires Ltd, sociétés néo-zélandaises développant, fabriquant et commercialisant une gamme de produits destinée aux marchés de vaches laitières et de l'élevage bovin dans le pays.

Classé 8ème laboratoire vétérinaire mondial, Virbac, qui emploie 3 500 personnes en France et à l'étranger, distribue ses produits dans une centaine de pays. Il dispose de 28 filiales hors Hexagone et est bien évidemment extrêmement impliqué dans la R&D. 320 personnes sont dédiées à ce département qui est présent sur les 5 continents. Créée en 1968 par le vétérinaire Pierre-Richard Dick, Virbac appartient encore à 47,9% à la famille Dick. Elle est par ailleurs cotée sur Nyse Euronext depuis 1985. En 2011, elle a enregistré un C.A de 623,1 M€ et l'entreprise de Carros devrait atteindre les 700 M€ en 2012.

L.B


Photo : Éric Marée, président du directoire de Virbac

Crédit Photo : Virbac

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.