Le Syrren entend s'imposer comme le rendez-vous professionnel de la réparation navale

La seconde édition de la convention d'affaires Super Yacht Repair and Refit Networking ? qui s'est tenue pendant le Seatrade du 27 au 29 novembre à Marseille ? a attiré 200 entreprises et permis 600 rendez-vous.

Avec 600 rendez-vous professionnels organisés en 3 jours, 200 entreprises et 13 nationalités représentées, le second rendez-vous d'affaires consacré au refit et à la réparation-maintenance de yachts organisé du 27 au 29 novembre à Marseille pendant le Seatrade - le salon dédié à la croisière et à la grande plaisance - a atteint l'objectif que s'étaient fixé les professionnels du secteur selon Laurent Falaize. Le président de Riviera Yachting Network, labellisé Prides Grande Plaisance en 2007 et "grappe d'entreprises" en 2011 ne boude pas son plaisir face au succès rencontré par cette convention qui l'an dernier n'avait permis de réaliser "que" 400 rendez-vous entre professionnels. "Je suis satisfait de l'engouement enregistré. La présence des clusters grecs, italiens et espagnols a donné une dimension internationale à la rencontre. Et le fait d'être intégré au Seatrade a permis d'ouvrir la convention à toute la filière et de valoriser notre démarche".

Le pole refit et réparation représente dans la région 85 entreprises, 2 500 emplois et un chiffre d'affaires de 150 M€. Si la Côte d'Azur attire les croisiéristes (3 000 yachts sillonnent les côtes méditerranéennes durant la période estivale), les Bouches-du-Rhône et le Var ont, eux, une longue histoire et une tradition dans la construction et la maintenance navale (12 chantiers navals sont répartis le long des côtes) qui lui permet de faire valoir une main d'oeuvre qualifiée et d'un tissu de sous-traitants diversifié "faisant de Marseille, La Ciotat et Toulon, un spot du refit leader mondial". "C'est notre force" appuie Laurent Falaize, face à la concurrence. "La Turquie devient le leader mondial de la construction de bateaux de luxe et les Italiens sont nos premiers concurrents", assure Laurent Falaize. "Le refit n'est pas délocalisable. De même, notre rapprochement avec le Pôle Mer (labellisé Pôle à vocation mondiale en 2005 et Prides en 2007 et qui réunit 300 acteurs scientifiques et économiques) va permettre à l'ensemble des adhérents du cluster d'avoir une oreille attentive à ce qu'il se fait en innovation".

Mais Laurent Falaize pointe également du doigt le coût du travail. "Nous ne pourrons pas nous positionner par rapport au seuil de rentabilité des chantiers situés dans les pays émergents". Il y a aussi la législation, encore floue depuis l'arrivée du nouveau gouvernement. "La grande plaisance représente un potentiel d'emploi et offre une visibilité en termes de carnets de commande..." plaide le président du Riviera Yachting Network, qui s'appuie sur les nombreux projets en cours pour montrer la dynamique du secteur : l'extension du port de Saint-Raphaël, la refonte de la darse de Golfe Juan, le projet Grande Rade à Toulon, le projet Forme 10 à Marseille....

"Notre ambition est de nous concentrer sur la haute plaisance qui est notre cœur de métier". Et si Laurent Falaize loue "la plate-forme technique incontournable" qu'est La Ciotat, il conseille à Marseille de travailler sa communication "pour  modifier son image médiatique actuellement peu amène et qui impacte notamment les capitaines de yachts". Quant au Syrren, le président du Riviera Yachting Network est clair : "je ne veux pas que cela devienne un salon business. Il faut que cela reste un événement de professionnels pour les professionnels".

L.B

Photo : La seconde édition de la convention d'affaires Super Yacht Repair and Refit Networking qui s'est tenue à Marseille a réuni 200 entreprises et permis l'organisation de 600 rendez-vous entre professionnels.


Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.