TxCell finalise un tour de table à 12,4 M ?

La société de biotechnologie, installée à Sophia-Antipolis, qui développe des immunothérapies cellulaires pour traiter les maladies chroniques inflammatoires et auto-immunes vient de réaliser l'une des levées de fonds les plus significatives cette année parmi les sociétés de biotechnologies non cotées en France.

Spin-off de l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), fondée en 2001, TxCell vient donc de se distinguer par l'effet de levier qu'elle vient de réaliser dans un contexte économique pas propice à l'exercice. Elle vient de lever 12,4 M€ auprès d'InnoBio, fonds géré par CDC Entreprises dans le cadre du programme FSI (Fonds stratégique investissement (pour rappel : initié par les pouvoirs publics pour répondre aux besoins en fonds propres d'entreprises porteuses de croissance et de compétitivité pour l'économie française) et auprès de ses actionnaires historiques Auriga Partners et Seventure Partners, le premier pour un montant de 6 M€, les partenaires historiques ayant abondé de nouveau pour le solde.

TxCell en est à son troisième tour de table auprès des capital-risqueurs, le premier ayant eu lieu en 2004. En tout, 23,9 M€ ont été investis grâce aux deux premières levées, par cinq investisseurs majeurs dont Auriga Partners, Axa Private Equity, CDC Entreprises via le fonds BioAm, Innovation Capital et Seventure. Ce nouvel apport doit apporter l'oxygène financier nécessaire à l'entreprise pour poursuivre le développement d'Ovasave, premier médicament candidat, qui est une immunothérapie cellulaire pour le traitement de patients atteints de la maladie de Crohn et réfractaires aux traitements existants. Prometteur puisqu'il offre une nouvelle alternative thérapeutique aux nombreux patients atteints de maladies inflammatoires chroniques sévères et réfractaires aux traitements existants.

L'étude clinique de première administration à l'homme, qui doit déterminer la tolérance et l'efficacité du médicament, s'est révélée concluante. Au point que les résultats aient été publiés dans l'une des revues de référence en la matière, Gastroenterology. Pour François Meyer, Pdg de TxCell, cet apport financier va également offrir l'opportunité à la société de se positionner immédiatement comme une référence en matière d'immunothérapies cellulaires.

Arrivé aux commandes en mars 2011, François Meyer apporte à l'entreprise toute sa connaissance et ses 25 années d'expérience dans les domaines pharmaceutiques et biotechnologiques. À noter que TxCell, qui emploie trente collaborateurs, travaille également sur d'autres maladies auto-immunes et inflammatoires chroniques comme la polyarthrite rhumanoïde.


L.B

Photo : François Meyer, Pdg de TxCell

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.