« Marseille fait partie des villes, avec Lyon, qui offrent le plus de potentiel »

Le centre d?affaires Regus, installé au c?ur des Docks à Marseille, double sa superficie pour répondre à la demande.


La société d'origine anglo-saxonne, qui dispose de 17 sites en Ile de France et 16 dans 9 villes en région, vient de doubler sa surface d'espaces disponibles en location à Marseille, passant de 550 à 1500 m2. « Cela correspond à une montée en charge du taux d'occupation et à une volonté d'ouverture à d'autres clients. Aujourd'hui, nous avons une centaine d'unités juridiques clients mais nous étions limités pour répondre à la demande d'une vingtaine de nouvelles sociétés. Avec ce nouveau site, nous passons de 75 à 111 postes de travail », justifie Thierry Vernet, directeur régional en charge des sites de province. La société, spécialisée dans la mise à disposition de bureaux tout équipés quelle que soit la durée (moyennant une tarification, qui selon les formules, varie de 200 à 10 000€ par mois en), est implantée à Marseille depuis 2001. Dans la région, elle est par ailleurs à Aix (Les Milles) et à Nice (deux sites en cœur de ville et deux à Sofia). « Marseille et Aix, en m2 placés, arrivent en deuxième position des sites régionaux derrière Lyon et devant Lille (110m2). Marseille fait partie, avec Lyon, des villes qui offrent le plus de potentiel », explique-t-il.
« Il y a trois critères qui font le prix d'un bureau : sa localisation, sa taille et sa typologie. En coût total d'occupation, nous sommes très attractifs ».
Ce qui lui permet de revendiquer un portefeuille de clients équilibré, réparti à parité égale entre des auto-entrepreneurs, des multinationales pour « accueillir leurs cadres navetteurs », des sociétés régionales qui cherchent à sous-traiter la partie immobilière et l'assistanat de base. « Beaucoup d'entreprises optent pour ces solutions car elles n'ont pas encore suffisamment de visibilité sur leur business mais aussi parce qu'elles cherchent à réaliser des économies d'échelle en mutualisant l'ensemble des critères qui composent le coût total d'occupation », résume Thierry Vernet, qui avance un gain possible allant jusqu' à 75%.
« Il y a quatre critères déterminants pour l'entreprise qui choisit une telle solution : recherche de flexibilité, de visibilité sur les coûts, de disponibilité et d'accès rapide à un besoin de bureaux additionnels et d'une souplesse géographique ».
Au niveau mondial, le groupe disposera, à la fin de l'année, de 1200 centres d'affaires dans 85 pays (500 villes) et revendique 800 000 utilisateurs quotidiens. En France, « nous aurons une taille critique quand nous atteindrons 50 sites». Bordeaux et Nantes intéressent tout particulièrement le groupe londonien, qui se positionne comme le « fournisseur mondial d'espaces de travail innovants ».

A.D

Photo : Thierry Vernet, directeur régional Regus

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.