Spatial : le Belge Rhea Group prend position en France (et c’est depuis Nice)

Spécialisée dans les solutions et services d’ingénierie et de cybersécurité pour les domaines du spatial, surtout, de la défense et de l’énergie, aussi, l’ETI originaire de Belgique a choisi d’implanter sa filiale hexagonale sur la Côte d’Azur, bénéficiant d’un écosystème structuré.
(Crédits : DR)

Une récente étude de la CCI Nice Côte d'Azur s'est intéressée au secteur du spatial. Celui-ci pèse, sur le territoire azuréen avec 957 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 5.806 salariés répartis dans 70 entreprises parmi lesquelles la cannoise Thalès Alenia Space joue le rôle de locomotive. C'est donc assez logiquement que l'ETI originaire de Belgique, Rhea Group a choisi d'y implanter sa filiale française, en l'occurrence à Nice.

Une expertise reconnue en cybersécurité

Née en 1992, l'entreprise fournit des solutions d'ingénierie, des services de conception et de développement de systèmes complexes, ainsi que des services de sécurité sur mesure pour soutenir des infrastructures critiques dans le secteur du spatial notamment. Elle comptabilise plus de 120 missions satellitaires à son actif dont quelques-unes ont contribué au développement du télescope James Webb, le plus grand et le plus onéreux équipement scientifique d'observation jamais lancé dans l'espace. "Nous louons des cerveaux, résume Michel Bosco, président de Rhea Group France, des compétences techniques de très haut niveaux, essentiellement seniors, capables de couvrir toutes les phases de l'ingénierie spatiale, avec un domaine de prédilection toutefois, la cybersécurité". Une expertise qui lui a permis, au fil des ans, d'élargir sa cible à la défense, à l'énergie, à la mobilité. "Quand vous savez faire de l'ingénierie et de la cybersécurité pour des systèmes complexes spatiaux, vous savez faire de l'ingénierie et de la cybersécurité pour d'autres systèmes complexes et infrastructures critiques".

Lire aussi 4 mnCôte d'Azur : le spatial, cette filière éparse qui pèse 957 millions d'euros, en demande d'innovation

En croissance de 20%

Présent dans onze pays, essentiellement européens parmi lesquels la République Tchèque, l'Italie, l'Allemagne, le Luxembourg, l'Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, Rhéa Group a réalisé en 2021 plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 700 salariés. Une trentaine d'entre eux est déjà positionnée en France et intervient au sein d'organisations internationales établies dans l'Hexagone comme l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et l'Agence de l'Union européenne pour le programme spatial (EUSPA). Ils forment le socle de la filiale française, dont l'activité est amenée à croître très vite puisqu'un certain nombre de contrats-cadres pluriannuels a été renouvelé l'an passé, d'autres ont été gagnés, notamment dans le cadre des programmes Galileo et EGNOS. "A cet égard, nous sommes sur une croissance de 20%. Nos équipes sont déjà au travail pour trouver une quinzaine de personnes supplémentaires", indique Michel Bosco. Lequel explique l'arrivée tardive de l'ETI belge sur le marché français, leader européen du sujet, ainsi : "Le gâteau était beau et gros, mais il y avait autour beaucoup de gens très capables pour le manger. Nous avons donc préféré explorer d'autres marchés, y faire nos armes, pour aborder la France avec un peu plus d'assise".

Créée en décembre 2021, Rhea Group France s'est fixé comme objectif de générer a minima 10 millions d'euros de chiffres d'affaires à l'horizon 2024. "Notre challenge, c'est de construire la confiance localement, devenir pour les pouvoirs publics un tiers de confiance car nous sommes sur des secteurs de souveraineté". L'autre défi tient au développement de partenariats avec les grands acteurs français comme ceux noués récemment en Italie avec Leonardo ou encore au Luxembourg avec l'Allemand OHB.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.