Un vol Nice-Paris alimenté avec 30% de carburant durable, c'est possible

Alors que la législation prévoit que 1% de carburant durable alimente à partir du 1er janvier 2022 tous les vols aériens, une liaison Nice-Paris est allée un peu plus loin en en incorporant 30%. Une démonstration grandeur nature réalisée grâce à une collaboration entre Air-France et TotalEnergies, incluant l’Aéroport de Nice. Le vol clôturait le Transition Forum, le forum économique consacré à la transition écologique, qui s’est tenu dans la capitale azuréenne durant deux jours.

2 mn

C'est TotalEnergies qui a produit ce carburant vert, à partir des déchets et de résidus - précisément d'huiles de cuisson usagées - issus de ces usines de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône, et de Oudalle en Seine-Maritime.
C'est TotalEnergies qui a produit ce carburant vert, à partir des déchets et de résidus - précisément d'huiles de cuisson usagées - issus de ces usines de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône, et de Oudalle en Seine-Maritime. (Crédits : Air France)

Démontrer que l'on peut mieux faire que ce que la législation exigera à partir du 1er janvier prochain. Si, en 2022, les distributeurs de carburant aérien devront inclure 1% de carburant durable - aussi appelé SAF pour Sustainable aviation fuel -, le vol Air-France, opéré vendredi au départ de l'Aéroport Nice Côte d'Azur, a voulu démontrer que la technologie et l'innovation pouvaient servir la cause durable, en incorporant 30% de SAF.

C'est TotalEnergies qui a produit ce carburant vert, à partir des déchets et de résidus - précisément d'huiles de cuisson usagées - issus de ces usines de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône, et de Oudalle en Seine-Maritime. Ce SAF « Made in France » a été certifié ISCC-EU par l'International Sustainability & Carbon Certification, organisme indépendant qui en garantit la durabilité. Le tout ayant permis d'éviter l'émission de 3 tonnes de CO2.

Un Nice-Paris un peu particulier donc, qui est intervenu en conclusion du Transition Forum, forum économique qui s'est tenu le 30 septembre et le 1er octobre à Nice, co-organisé par La Tribune, l'association Transition Forum et la Métropole Nice Côte d'Azur.

Vol Nice Paris SAF

Poursuivre la R&D des carburants verts

Surtout un vol un peu particulier qui vise à montrer que la transition écologique dans le secteur aérien ne peut se faire qu'avec une entente et une coopération de tous les acteurs de la chaîne. Un propos martelé par Franck Goldnadel, le président du directoire des Aéroports de la Côte d'Azur - pour rappel le groupe aéroportuaire est le premier groupe français à obtenir l'Airport Carbon Accreditation niveau 4+. Un discours porté également par Anne Rigail, la directrice générale d'Air-France. Entre 2014 et 2016, de nombreuses expérimentations ont été menées pour certifier ces carburants durables, et la plateforme azuréenne en a bénéficié. Anne Rigail qui, lors du Transition Forum, a répété que le carburant durable était l'une « des premières priorités » et qu'il fallait « pousser la R&D pour utiliser ces carburants durables le plus tôt possible ».

Pour TotalEnergies, c'est aussi la preuve de sa propre transition, le groupe ayant changé de nom pour signifier cette stratégie. Le site de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône, est d'ailleurs l'un des sites qui s'est réorienté. Il accueille notamment le projet Masshylia, l'un des plus grands projets français en matière d'hydrogène vert.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 04/10/2021 à 12:54
Signaler
Au jour au jour de ce jour... Du latin hoc et die, «hui» signifiait à l'origine, en ancien français, «le jour où l'on est». L'histoire aurait pu se terminer là, mais l'usage en décida autrement. Il lui ajouta le mot «jour» pour en faire la locution ...

à écrit le 02/10/2021 à 21:17
Signaler
Pour faire voler les avions coûte que coûte, "Ils" sont prêts à nous débiter des "couillonades" pas possible !

le 02/10/2021 à 21:48
Signaler
C'est surtout que, parce qu'ils n'ont pas les moyens de prendre un billet d'avion à quelques dizaines d'euros, les écolos font tout (et surtout n'importe quoi !) pour dézinguer le transport aérien en prétextant qu'au jour d'aujourd'hui, les avions p...

le 03/10/2021 à 3:48
Signaler
On nous ment sur ces « bio carburants » qui sont en fait pour grande partie des agrocarburants produits sur des terres cultivables . Mais cette réalité est impossible à présenter telle quelle.

le 03/10/2021 à 10:03
Signaler
en attendant d entreprendre la L G V jusque NICE. bla bla

le 03/10/2021 à 12:26
Signaler
oui, une fausse solution absolument ridicule

à écrit le 02/10/2021 à 16:14
Signaler
Mon petit 1.4 tdci/hdi lui aussi il peut prendre 30% de roule ma frite (en été, en hiver faut baisser) Si c'est bon pour les gros navions, le Sustainable Ford Fusion Fuel ça ne peut être que très bien pour les petitautos Bon, si vous comptez sur les...

à écrit le 02/10/2021 à 14:17
Signaler
Avant d'être gérées et filtrées pour devenir carburant, les huiles de friture devenaient quoi ? Incinérées ou jetées à l'évier ? Il n'y en a sans doute pas assez en quantité mais à la Mède ils devaient aussi utiliser de l'huile de palme, et diverses ...

le 02/10/2021 à 17:03
Signaler
Il y a surement des restaurateurs qui l'hiver font du chauffe ma frite dans leur chaudière a fioul. A 10 ou 20 litres semaine, ça commence a compter, et en plus c'est du circulaire circuit court, bref, le truc bien.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.