ExactCure pousse le développement de son jumeau numérique et renforce son leadership

Son jumeau numérique apporte une vraie innovation et des promesses dans un secteur – la santé – devenu l’un des enjeux majeurs de l’économie, notamment en termes de souveraineté technologique. En remportant un appel à manifestation d’intérêt lancé dans le cadre de France 2030, la startup basée à Nice s’ouvre de nouveaux axes d’application. Tout en poursuivant recrutements et tour de table pour conserver son avance.

3 mn

(Crédits : DR)

Le temps de la démonstration en santé est un temps long. Et la technologie demande d'aller vite. Une contradiction en apparence pour toutes celles qui savent détenir une innovation, un élément ou un produit qui disrupte véritablement, mais c'est aussi précisément ce qui crée le challenge.

En créant son jumeau numérique, ExactCure s'est inscrit dans ce cadre. La startup, basée à Nice, est allée pas à pas dans son développement, nouant des partenariats qui ont appuyé la crédibilité de sa technologie, ce qui lui a, aussi, permis d'acquérir un certain leadership.

Essai clinique sur le cancer du rein

La santé devenue un axe stratégique tant dans la relance de la France que dans les intérêts de souveraineté, technologique notamment, est portée dans le cadre de France 2030 à hauteur de 3 milliards d'euros. France 2030 veut, précisément, investir dans l'avenir et dans les sujets qui font demain.

Et les trois milliards d'euros consentis à la santé visent à produire des biomédicaments - 20 dit le plan - contre le cancer, les maladies chroniques (dont celles liées à l'âge) et les dispositifs médicaux de demain.

Parmi les appels à manifestation d'intérêt lancés, c'est celui spécifique à la santé numérique qu'ExactCure a remporté. Ce qui est significatif pour la startup. Cela aide forcément à renforcer la crédibilité de sa solution, ce qui n'est pas anodin, étant donné le potentiel que présente le jumeau numérique. Mais concrètement, cela va lui permettre de réaliser un essai clinique concernant le cancer du rein, avec l'AP-HP, englobant 5 hôpitaux et qui sera piloté par l'hôpital Cochin.

Ce qui permettra également à ExactCure de passer en dispositif médical de classe II à classe III.

Un jumeau plus « intelligent »

ExactCure qui va ainsi également faire évoluer son jumeau numérique en lui ajoutant une nouvelle fonctionnalité, celle qui permet au patient d'apporter son feed-back.

Une fonctionnalité qui apporte une plus-value certaine puisqu'elle va ainsi apporter data, ressources et ainsi enrichir les bases de données utilisées par ExactCure, qui, jusqu'à présent se basait sur la littérature existante. Faisant du jumeau numérique d'un patient, un jumeau encore plus précis pour le patient qu'il accompagne mais qui vient aussi apporter de l'information nouvelle et qualifiée pour les autres patients.

Par ailleurs le rapprochement noué en 2021 avec Vidal Sentinel s'étend à d'autres CHU, notamment certains situés dans le nord-est de la France. Un autre partenariat devrait, par ailleurs, se concrétiser avec un acteur français de base médicamenteuse.

Et puis, il y a ce partenariat avec l'insuretech Qiti, également basée à Nice. Qiti qui cible particulièrement les expatriés ouvre ainsi ce segment de marché à ExactCure. Des expatriés, nomades par définition, qui sont confrontés à des médicaments et/ou des posologies qui ne sont pas les mêmes ailleurs dans le monde qu'en France. Et que le jumeau numérique va ainsi rassurer.

Levée de fonds et recrutements

Autant de projets de croissance en phase de réalisation et qu'une levée de fonds, en cours, doit accompagner. D'un montant estimé de 3 millions d'euros, elle devrait apporter le carburant financier pour donner les moyens à ExactCure de ses ambitions. Une croissance qui se traduit également par des besoins en ressources humaines, notamment en développeurs logiciels back-end et front-end. Une réelle préoccupation qui amène ExactCure à organiser des rencontres, sorte de journées portes ouvertes, pour attirer les talents, le 23 juin, au cœur du bâtiment Totem de la French Tech Côte d'Azur. Ou quand la croissance n'est pas tant liée à la techno qu'aux problématiques RH...

3 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.