Explore Covid-19, le projet de Marseille Immunopôle pour comprendre les réponses immunitaires et combatte le virus

 |  | 550 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Reuters)
Lancée par Marseille Immunopôle qui fédère chercheurs, cliniciens et industriels autour de l’immunologie, cette étude observationnelle vise à comprendre les réactions du système immunitaire face au Covid-19. L’idée étant ensuite de contrôler ces réactions grâce à des molécules déjà à l’essai en immuno-oncologie.

C'est un peu la roulette russe. Si le coronavirus ne provoque pas ou peu de symptômes chez 85 % des patients contaminés, il prend des proportions bien plus graves chez les 15 % restant. Parmi eux, certains ne font qu'un bref aller-retour aux urgences avant d'être confinés chez eux, souffrant de symptômes souvent lourds et capricieux. Pour d'autres, il faut rester à l'hôpital pour recevoir de l'oxygène. Quant aux cas les plus graves, c'est la réanimation avec ventilation mécanique prolongée. A ce jour, plus de 8 000 personnes ont perdu la vie à cause de l'épidémie en France, plus de 69 000 dans le monde. Il y a des facteurs aggravants bien sûr : l'âge, la présence de maladies chroniques... Mais certains décès demeurent difficilement explicables.

Une complexité que Marseille Immunopôle entend dénouer. "C'est une maladie très inflammatoire dans laquelle le système immunitaire est impliqué", observe Eric Vivier, directeur du projet et professeur d'immunologie à l'AP-HM. Si le système immunitaire intervient pour lutter contre l'infection, il se peut ensuite que la machine s'emballe et donne lieu à des réponses inflammatoires suraiguës qui se retournent contre le patient. L'enjeu est ici "d'examiner si certains mécanismes immunitaires que l'on pense importants sont des leviers dans le cas de cette infection".

L'espoir de repositionner des molécules utilisées en immuno-oncologie

Si tel est le cas, il pourrait être possible de recourir à des molécules déjà à l'essai par Innate Pharma - une biotech spécialiste en immuno-oncologie, basée à Marseille - et dont on connaît le mode d'action sur le système immunitaire. "Innate Pharma développe des molécules capables de booster la réponse immunitaire antivirale et de moduler la réponse inflammatoire", précise Eric Vivier qui est par ailleurs directeur scientifique de la biotech.

Mais avant les essais cliniques et un possible traitement, l'heure est à l'observation. "Nous pensons que mieux vaut bien connaître la maladie si l'on veut la soigner". Et ce, grâce à "l'analyse poussée, au jour le jour, des molécules présentes dans le sang pour voir lesquelles sont dérégulées dans l'infection". Pour avoir des résultats significatifs, il faut cumuler les données. "L'ambition est d'analyser vingt patients par jour", pour arriver le plus vite possible à l'étape de l'essai clinique.

Car le temps est précieux. Et pour en gagner, l'union d'acteurs complémentaires est vitale. "Tout ce que nous avons mis en place avec Marseille Immunopôle ces quinze dernières années fonctionne plein pot. Tout le monde se connaît, cela nous a permis de nous mobiliser en quelques heures". Et de bien déterminer le rôle de chacun. Le laboratoire d'immunobiologie de l'AP-HM se charge de la recherche translationnelle en trouvant des applications concrètes aux découvertes de la recherche fondamentale. Il peut s'appuyer sur les services cliniques de l'hôpital qui est au contact direct des patients. Quant à Innate Pharma, en plus de mettre à disposition ses molécules, elle finance le projet, ce qui évite de perdre du temps à rechercher des fonds. Des acteurs bien déterminés à combattre "la plus grande épidémie depuis la Peste noire", et qu'Eric Vivier n'hésite pas à comparer à "une armée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2020 à 0:37 :
A fond avec Explore Covid-19 de Marseille Immunopole

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :