Les ambitions de Moovit en Provence

L’application visant à améliorer l’efficacité des transports en commun était jusqu’ici en version test à Marseille. Elle intègre aujourd’hui les réseaux d’une grande partie des Bouches-du-Rhône. Et projette de s’étendre plus loin encore en Provence Alpes Côte d'Azur.
(Crédits : DR)

Jusqu'ici dédiée en version test à la seule ville de Marseille, l'application se trouve étendue à présent aux villes avoisinantes. Ainsi, outre les lignes de bus, métro et tram de la RTM (gestionnaire du réseau de transport NDLR) ainsi que les vélos en libre-service et les TER, elle intègre désormais le réseau Aix en Bus, les transports en commun d'Arles, de La Ciotat, de Martigues, Aubagne... L'application, dont la finalité est, pour mémoire, de proposer des trajets plus intelligents en transports en commun en tenant compte du réseau, mais aussi des données utilisateurs transmises via GPS en temps réel, permettra désormais aux provençaux de gagner du temps dans leurs déplacements inter-villes.

Vision métropolitaine

Un outil métropolitain ? Cela se pourrait bien. D'autant que comme l'explique le directeur France de Moovit, Pierre Valentin, ces nouvelles fonctionnalités répondaient à une forte demande des utilisateurs du Sud, désireux de disposer de données autres que celles relatives à la seule ville de Marseille. "Cette propension à se déplacer hors du cadre de la ville centre est vraiment une spécificité du territoire, et ne se retrouve pas partout en France. Seules Nice répond également à cette configuration, mais dans une moindre mesure, ainsi que l'Alsace et bien sûr Paris". Plusieurs explications à cela : le fait que les Provençaux, plus qu'ailleurs, ne travaillent pas forcément sur une commune qui est leur lieu de résidence. "Mais en Provence Alpes Côte d'Azur, Aix-Marseille et Nice sont aussi des territoires où se concentrent les étudiants. Et ils bougent pour sortir et se divertir..." Ainsi, selon les prévisions de Moovit, les utilisateurs seraient près de 2 millions sur le territoire à profiter des nouvelles fonctionnalités de l'application.

Toulon courant 2017

Autre spécificité made in Provence, sa position d'avant-garde sur les questions numériques et sa politique d'open data ont rendu accessibles toutes les données transports aux développeurs de Moovit. "Ici, le terrain était favorable à notre installation et pour nous, c'est primordial. Sans cela, il est plus difficile de nous lancer dans une nouvelle ville. Nous avons bien sûr d'autres solutions quand ce n'est pas le cas. Nous mettons en place préalablement une plateforme, une communauté d'utilisateurs qui se consacrent à la cartographie de leurs réseaux. Cela fonctionne comme un wikipedia des transports en commun". C'est justement le moyen qui sera utilisé pour retracer le maillage des transports de Toulon, la ville n'ayant pas d'open data. Et Moovit ayant pour projet de s'implanter courant 2017 du côté de la rade. "Il entre dans notre démarche de nous installer en cercles concentriques. L'idée, c'est que des usagers venus de l'extérieur puisse faire appel à une application qu'ils connaissent et qu'ils maîtrisent déjà sur leur territoire. C'est justement pour cela que lors de l'Euro 2016, l'application avait permis aux étrangers venus pour la compétition d'utiliser Moovit pour se déplacer sur les lieux, notamment à Marseille. Car nous sommes présents dans 1 200 villes et 70 pays", poursuit Pierre Valentin.

Quid du modèle économique ?

Reste toutefois à rentabiliser l'application et à générer du chiffre d'affaires. Pour l'heure, Moovit se développe principalement grâce à des levées de fonds successives, soit plus de 80 millions de dollars en cumulé depuis son lancement en 2012. Trois pistes de modèle économique sont à l'étude. "Le ticketing - ou possibilité d'acheter sur Moovit son titre de transport - l'intégration de solutions de taxis avec l'éventualité par exemple de commander son Uber directement sur l'application, et enfin, l'intégration de solutions de co-voiturage. Cette dernière piste est actuellement mise en place à Rome et en Israël", conclut Pierre Valentin.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.