Spécialiste de l’IoT et de l’IA, EGM regarde moins l’Europe pour s’intéresser au smart territoire

Spécialiste de l’internet des objets, de l’interopérabilité et de l’intelligence artificielle, le bureau d’études basé à Sophia Antipolis a entamé sa mue. Celle-ci vise à réduire sa dépendance aux projets de recherche européens - 70% de son activité - et mettre l’innovation au service de ses propres projets. Où le smart territoire tient la dragée haute.
(Crédits : Enedis)

Ne l'appelez plus Easy Global Market. Préférez désormais l'acronyme EGM. Ce changement de patronyme marque un peu plus le virage technologique amorcé en 2018 par le bureau d'études azuréen qui entend réduire davantage sa dépendance aux projets européens pour développer ses propres marchés. Il faut dire que ce spécialiste de l'internet des objets, de l'interopérabilité et de l'IA, fondé en 2010, s'est rapidement fait un nom au sein de l'écosystème innovant européen au point d'avoir été identifié dès 2015 par l'Innovation Radar de la Commission Européenne, classant l'entreprise basée à Sophia Antipolis au 7e rang de son palmarès.

35 projets internationaux

En 12 ans d'activité, la PME a en effet participé à près de 35 projets internationaux de recherche financés par l'Europe. Elle travaille en continu sur une dizaine d'entre eux, dont quatre sont issus du nouveau programme-cadre de l'Union européenne pour la recherche et l'innovation, baptisé Horizon Europe et doté d'un budget de près de 100 milliards d'euros pour la période 2021-2027. Orientés capteurs, gestion des données et traçabilité dans les domaines de l'eau, de l'agriculture et de la biomasse, ils sont en cours de démarrage et permettront à l'entreprise de 15 personnes d'obtenir un financement de 1,5 million d'euros sur 3 ans.

Lire aussiEasy Global Market, l'usine à innovations

Diversification

"Les projets européens représentent 70% de notre activité. Il y a quelques années, ils pesaient 90%. L'idée désormais consiste à chercher d'ici à 3 ans un équilibre entre ces projets de recherche et nos projets propres", explique son dirigeant, Franck Le Gall. Les projets propres, ce sont ces objets connectés conçus et intégrés à façon par le bureau d'études. Ce sont aussi et surtout cette plateforme d'analyse et de gestion des données développée à partir de 2019 dans le cadre de l'écosystème ouvert Fiware. Une corde supplémentaire à son arc de produits, permettant à la PME de mieux couvrir la chaîne de valeur, du recueil de la donnée jusqu'à l'appli métier.

Plateformes territoriales

"Cette plateforme peut servir différents marchés, reprend le dirigeant. Le principal étant celui des plateformes territoriales des villes de taille moyenne, intégrées dans un contexte péri-urbain ou rural". A l'image de la ville de Saint Quentin pour laquelle EGM, après appel d'offres, a déployé sa solution dans le but de gérer l'irrigation des terrains de sports et les cantines connectées de la commune. La PME équipe également le Syndicat mixte du bassin de Thau dans le cadre d'un réseau d'observation lagunaire. Elle mène enfin une expérimentation de 6 mois avec la ville de Menton consacrée à l'irrigation connectée des jardins publics.

Ce coup d'essai, l'entreprise entend bien le transformer. Elle a renforcé sa branche commerciale "pour vraiment attaquer le marché" et s'engager ainsi dans une nouvelle phase de croissance, elle qui affiche un chiffre d'affaires régulier de 1,2 million d'euros. Car au-delà d'ouvrir le marché des collectivités, la plateforme développée conforte EGM dans les différents projets de recherche européens, friands de ce type de technologie, et nationaux. A cet égard, l'entreprise a rejoint le consortium C2JN (pour Cloud Continuum & Jumeaux Numériques), mis en œuvre dans le cadre de France Relance et financé par Bpifrance, qui vise à analyser et améliorer le trafic automobile autour du quartier d'Issy-Val de Seine (Issy-les-Moulineaux). La boucle est bouclée.

A suivre en direct dès 9h15 - Aix-Marseille Zéro Carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.