MMV passe sous le contrôle de La Compagnie des Alpes mais garde sa stratégie

L’opérateur touristique basé à Saint-Laurent du Var, près de Nice, pure-player montagne, entre dans le giron de la Compagnie des Alpes et entend investir 300 millions d’euros sur une période de 10 ans afin d’étoffer son parc immobilier et le rendre moins impactant écologiquement.
(Crédits : DR)

MMV passe dans le giron de La Compagnie des Alpes. Le leader européen des loisirs piloté par Dominique Thillaud va acquérir - la transaction sera actée début octobre - 85% des parts de l'entreprise touristique azuréenne. Le pure-player montagne, second opérateur d'hôtels et de résidences clubs des Alpes françaises, devrait ainsi rejoindre la division Distribution & Hospitality du groupe qui comprend déjà le tour opérateur Travelfactory, une douzaine d'agences immobilières et 5 résidences. "L'arrivée de la Compagnie des Alpes ouvre un nouveau chapitre de l'histoire MMV, relève Bryce Arnaud Battandier, son directeur général. Notre stratégie de développement centrée sur les Alpes se voit ici confirmée et soutenue par un partenaire avec qui nous partageons les intérêts et l'ambition de faire prospérer l'économie de la montagne et des territoires, été comme hiver".

300 millions d'euros

Pas de pivot donc, plutôt une volonté de poursuivre, tout schuss, un chemin balisé depuis 1989 et la création de l'opérateur azuréen à Saint-Laurent du Var, près de Nice. Il exploite aujourd'hui 20 établissements, 10 résidences-clubs et 10 hôtels-clubs classés 3 ou 4 étoiles, représentant 11 500 lits touristiques répartis dans 16 stations. Il dispose également d'une foncière, co-créée en février 2022 avec la Banque des Territoires et le Crédit Agricole des Savoie. Dotée de 16 millions d'euros de fonds propres, elle vise à enrichir l'offre de destinations, toujours dans les Alpes, au-dessus de 1600 mètres d'altitude, et à étoffer un patrimoine valorisé à 94,2 millions d'euros. Ainsi, MMV entend-il investir 300 millions d'euros dans les 10 ans à venir avec l'objectif d'ouvrir chaque année entre 2 et 3 nouveaux établissements, à l'instar de la résidence-club de Risoul (85 appartements) qui rejoindra le parc immobilier de l'opérateur l'été prochain. Une dynamique qui devrait lui permettre de disposer à moyen terme de quelque 20 000 lits touristiques.

Affichage environnemental

Les investissements de MMV concernent également le bâti existant. Outre la rénovation à venir, par exemple, des 200 chambres de son village-club des Arcs, l'opérateur se concentre aussi sur l'impact environnemental de son parc en exploitation. MMV a ainsi rejoint le dispositif "Affichage Environnemental" de l'Ademe qui donne une note, entre A et E, selon l'empreinte écologique du produit ou du service analysé. Un repère simple qui éclaire le choix des consommateurs et permet à l'entreprise d'évaluer chacun de ses bâtiments et d'identifier les pistes d'amélioration. "60% de nos bâtiments sont notés A ou B, indique Bryce Arnaud Battandier. Notre but est d'être à 100% dans les 3 ans". Ce qui suppose d'investir notamment dans le pilotage énergétique des établissements. A cet égard, un test a été réalisé l'hiver dernier sur un site avec, à la clef, une réduction de 30% de sa consommation. "Nous allons déployer cette année l'initiative sur 6 bâtiments supplémentaires, soit un tiers de notre offre, ce qui nous permettra de réduire de 10% la consommation globale de notre parc". MMV suit-là la trajectoire de la Compagnie des Alpes, dont l'objectif est d'atteindre le Net Zéro Carbone en 2030.

Progression de 40%

Quant aux résultats sonnants et trébuchants, MMV et ses 1.200 collaborateurs continuent de surfer sur une pente ascendante. Les chiffres de cet été le confirment avec une hausse du chiffre d'affaires de 21% par rapport à la saison estivale précédente, "elle-même déjà meilleure que 2019", précise le dirigeant. Sur l'année 2022, c'est une hausse globale des facturations de 40% qui a été enregistrée, avec un taux d'occupation moyen de 88% et un taux de nouveaux clients de 54%. Une progression que l'opérateur entend bien maintenir voire accélérer en s'appuyant sur sa nouvelle plateforme de communication qui cherche à rendre l'expertise du groupe plus lisible. "Il s'agit de bien clarifier notre positionnement club et pure-player montagne pour faciliter notre développement et notre commercialisation". A cet égard, la saison hivernale semble suivre la même dynamique. "Les tendances sont très encourageantes".

A suivre en direct dès 9h15 - Aix-Marseille Zéro Carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.