« En innovation, ce n’est pas l’idée qui compte, c’est le développement de l’idée » (Raynaut Escorbiac)

Ingénieur, patron, engagé dans le Made in France, représentant en Provence des Forces Françaises de l’Industrie, le dirigeant d’Inersio, basée à Aix-en-Provence prône l’ouverture d’esprit pour laisser s’épanouir une innovation décomplexée. Pas forcément celle qui se nourrit de technologie mais celle « qui sert le business » des entreprises. Et donc la croissance.

4 mn

(Crédits : DR)

Depuis quelques semaines, il est l'un des messieurs Industrie de Provence. Côté Forces françaises de l'industrie précisément. Un regroupement d'industriels qui œuvrent pour les industriels, défenseurs du Made in France et d'une industrie plurielle et conquérante. C'est cette industrie tricolore que Raynaut Escorbiac sert, via Inersio, sa PME spécialisée dans les visites immersives à 360° dont l'objectif est de montrer les sites industriels et les usines de l'intérieur. Un DUT et une troisième année axée marketing et communication en poche, il revient aux études en obtenant un diplôme d'ingénieur après des cours du soir au Conservatoire des Arts et Métiers, reconnaissant qu'il a « voulu aller vite dans un monde de grands ». Mais si le parcours semble éclectique, Raynaut Escorbiac n'y voit que l'intérêt d'avoir « toujours voulu nourrir l'hémisphère droit et l'hémisphère gauche de mon cerveau en même temps ». Devenu chef de projet, il part sous les cieux de Martinique pour travailler pour l'une des plus importantes holdings de l'île. Revient à Aix-en-Provence dix ans plus tard. Devient directeur informatique d'une PME du territoire. Mais Raynaut Escorbiac s'ennuie. C'est le retour par la case études, mais côté école de commerce - Kedge à Marseille, qui s'appelle encore Euromed Management - et MBA. Un tournant.

Lire aussi 5 mn« Lorsque on perd un savoir-faire industriel, on le perd pour longtemps » (Forces Françaises de l'Industrie)

Promouvoir le Made in France

Car Raynaut Escorbiac a toujours eu envie d'être chef d'entreprise. « C'est à ce moment que j'ai entamé ma mue ». Raynaut Escorbiac devient donc patron, d'une entreprise qu'il co-créé et qui se spécialise en service informatique externalisée. « J'ai connu toutes les phases qu'un entrepreneur peut connaître dans sa vie, de la levée de fonds à l'augmentation de capital », dit-il. Il revend pourtant ses parts au bout de quelques années et s'octroie une année sabbatique. Sur le papier.

En réalité, il réfléchit, se pose, réfléchit encore. Fonde, avec des amis, un fonds immobilier - qui a déjà rénové une vingtaine d'appartements, « on espère donner envie aux quartiers de se rénover » - et un fonds d'investissement. Ce dernier investit avec trois principes, aider ses amis, encourager les initiatives au potentiel certain, encourager celles qui portent des valeurs...  Et c'est pendant cette année de césure que Raynaut Escorbiac imagine le concept d'Inersio. « Quand un prospect venait à Aix-en-Provence, je concluais les contrats une fois sur deux. Quand j'allais à Paris, c'était une fois sur quatre. Je me suis dit que ce qu'il fallait c'est avoir l'entreprise tout le temps dans sa poche ». Ainsi naît l'idée de vidéos immersives, à 360°. Inersio se fait accompagner par Le Village by CA, s'installe à thecamp, à Aix-en-Provence. Sauf que le covid remet en cause le business-modèle en supprimant les rencontres BtoB et la possibilité de proposer de visualiser une vidéo via un casque de réalité augmentée. « Nous nous sommes dit qu'il fallait regarder ce que nous étions. Et nos clients avaient tous un point commun : défenseur du Made in France et exportateur ». Nouvelle création donc, celle de France Immersive, lancée en mai 2020, au sortir du premier confinement. « Nous faisons cela au profit du busines de nos clients. Et le business, ce n'est pas un gros mot. La visite immersive joue sur l'impact de la marque et sur l'augmentation du panier moyen ».

Que les Forces de l'industrie...

Depuis quelques semaines, Raynaut Escorbiac est aussi le représentant des Forces Françaises de l'industrie, en Provence. Un collectif d'industriels au service des industriels, qui revendique Made in France et innovation et dans lequel « je me reconnais bien ».

Du côté d'Inersio, l'entreprise qui emploie 5 personnes et s'adjoint les compétences de 5 autres experts, envisage une levée de fonds pour continuer le développement et permettre le recrutement de nouveaux profils en région. L'objectif est d'atteindre 100 visites par an, 300 visites en deux ans et de faire grossir le chiffre d'affaires, de l'ordre de 350 000 euros.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.