France Heringer – Orange : « J’adore le numérique, pas pour la technologie mais pour les usages qu'il permet"

Nouvellement nommée pour assurer la direction du vaste territoire qu’est le Grand Sud-Est, couvrant la Corse, le Sud et Auvergne-Rhône-Alpes, celle qui s’occupait jusqu’alors de Qualité, d’expérience client et de ventes pour le groupe, dessine une feuille de route où les nouveaux usages en sont le cœur, que cela concerne le déploiement de la connectivité, la cybersécurité et la banque. Car il est aussi question de déployer plus fortement Orange Bank, qui va développer une version premium.

5 mn

(Crédits : DR)

Depuis sa nomination officielle, le 1er mai dernier, France Heringer prend le pouls du large terrain qui lui incombe désormais, englobant la Corse, Provence Alpes Côte d'Azur et Auvergne Rhône Alpes. Le terrain c'est exactement ce qu'elle aime, c'est dit-elle « très important » et c'est souvent la meilleure façon de sentir les besoins. D'ailleurs sa carrière au sein d'Orange a toujours été orientée terrain et usages. Arrivée au sein du groupe en 1990, elle part immédiatement à l'international, occupant des fonctions managériales en France et au Royaume-Uni sur des sujets centraux, ceux d'innovation, de développement commercial et de relation client. L'innovation qu'elle continue d'avoir dans son portefeuille lorsqu'elle prend la direction adjointe du Technocentre en 2011, avant de partir pour un territoire bien à l'opposé du Sud, la Bretagne et le Pays de Loire, où elle s'occupe de la direction Ouest.

Les usages avant tout

« J'adore le numérique, mais pas pour la technologie », avoue France Heringer. « Je suis davantage orientée usage que technologie ». C'est bien plus ce que la technologie permet qui lui plaît. Et c'est aussi parce que « je me suis beaucoup intéressée aux transformations, dont celle du groupe. Nous nous sommes internationalisés. Il y a également ce que le cycle du mobile, internet, ont eus comme impact sur les entreprises... »

Sur sa feuille de route pour le Grand Sud-Est figurent justement l'accompagnement des usages et le développement de la connectivité. « Avant la crise, nous observions une croissance de 40% des usages autour de la data tous les ans. Ma première priorité est de continuer les travaux afin de fournir le haut débit. Nous poursuivons nos programmes sur la fibre. 4,7 millions de foyers sont raccordables en Grand Sud-est. C'est un chiffre significatif car nous avons engrangé +30% en 2020. Nous avons une prise sur laquelle se brancher toutes les deux minutes ».

Sur le mobile, France Heringer estime que le territoire est déjà très bien couvert. Et la 5G, un axe de croissance. « Les grandes villes sont équipées en 5G. Nous affichons un taux de couverture de 80%. Nous déployons du 3,5 GHz. Nous avons fait le choix différentiel d'usage. De nombreux usages vont se créer autour de la santé et de l'industrie, notamment avec la réalité virtuelle ou augmentée ». Sur ce point d'ailleurs, celle qui suit l'innovation depuis 30 ans précise aussi que sur ce sujet, Orange s'appuie sur les startups - « elles constituent un tissu très développé, cela constitue une force pour nous » - tout comme ses centres R&D, basés à Sophia-Antipolis dans les Alpes-Maritimes et Meylan en Isère. « Un milliard d'euros est investi par an pour le réseau », indique France Heringer pour qui « la relation client, la proximité sont très importantes ».

Orange Bank, la néo-banque qui développe le premium

Au chapitre de ce que le numérique change dans la façon de « consommer », figure aussi le rapport aux finances. En l'occurrence à la banque. Orange Bank fait également partie de la feuille de route de France Heringer. La néo-banque, filiale d'Orange et de Groupama (respectivement à 78% et 22% NDLR), lancée en 2017 n'est pas tout à fait la première expérience d'Orange qui avait déjà lancé Orange Money en 2008, service de transfert d'argent et de paiement mobile à destination de certains pays d'Afrique, et qui revendique 25 millions de clients. « Aujourd'hui, Orange Bank c'est 1,5 million de clients en Europe, majoritairement en France. Nous sommes contents de nos résultats. Si nous nous comparons aux autres néo-banques, nous sommes celle qui a connu la plus forte croissance », assure France Heringer. Orange Bank qui évolue aussi dans son modèle. « Nous développons le premium, nous développons le crédit conso et l'accompagnement. Et faisons le lien avec notre métier d'opérateur ». Sur ce point, Orange s'appuie beaucoup également sur son réseau de boutiques - 110 au total -, « elles sont nos fers de lance. Notre distribution est à la fois physique et digitale ».

La cybersécurité, axe stratégique d'innovation et de croissance

Alors que la crise a fait de la sécurisation des données l'une des priorités essentielles, la cybersécurité est la préoccupation majeure et l'enjeu des prochaines années. Un sujet qu'Orange a adressé déjà via Orange Cyberdéfense, la filiale dédiée aux services cybersécurité. « La cybersécurité est une priorité et va s'accélérer. Nous l'avons constaté durant la crise, les tentatives de pishing ont été multipliées par dix. Nous avons une stratégie qui mute. Le marché est dynamique et va continuer à l'être. En même temps, nous avons identifié nos sujets clé. Nous voulons renforcer nos compétences, aussi en data et IA. Nous bénéficions de formations en interne et nous allons également chercher des compétences en externe ».

Voici donc une feuille de route riche. Que France Heringer va déployer dans un territoire qu'elle découvre mais dont elle dit-elle-même ressentir le potentiel. « J'ai travaillé des années à l'international et cela m'a permis de développer l'écoute, de travailler avec des personnes qui n'ont pas la même culture. Ce grand territoire c'est à la fois des grandes métropoles, de l'industrie et du rural. Il va être intéressant de travailler tous ces axes en même temps, à 360° ».

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.