Les Jouets français, ambitieux ambassadeurs du Made in France

 |  | 1016 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Fondatrice de l'entreprise basée à Saint-Mitre les Remparts, près de Marseille, Pamela Margotte souhaite mettre en avant la créativité et le savoir-faire français en la matière. Un combat qu’elle mène au sein de ses deux boutiques, sur son site web et depuis peu grâce à une fédération dédiée. A long terme, elle rêve de bâtir une usine en région. Et fait un appel du pied à l’industrie.

La fabrication française attire. Elle rassure et se veut être un gage de qualité. Elle est plébiscitée dans la mode, dans les cosmétiques et, peut-être surtout, dans l'alimentation. C'est un peu moins le cas en matière de jouets.

Il y a bien sûr des marques nationales. Mais l'ancrage se limite souvent à la conception du produit, la confection étant réalisée à l'étranger. « Il y a trente ans, on comptait 300 entreprises qui fabriquaient en France. Elles ne sont plus que 100 aujourd'hui. Beaucoup ont fermé, notamment dans le bois », assure Pamela Magotte. « Pourtant, on trouve dans cette filière des savoir-faire hallucinants, des gens qui ont des mains en or. Il y a aussi de plus en plus de gens qui ne travaillent pas dans cette filière et qui utilisent leur métier pour créer des jouets qui sont ficelés, aboutis et que les enfants adorent. Il y a notamment une institutrice qui a créé un coffret d'écrivain pour faciliter l'apprentissage de l'écriture de manière ludique. C'est génial ! ».

Offrir une notoriété aux fabricants français

C'est un fait, le potentiel créatif est là, la qualité aussi. « Nous avons en France des normes hyper strictes qui le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2020 à 8:58 :
Et il est lamentable que nos polticiens ne soient pas capables d'opposer un protectionisme économique afin de protéger ces jouets sains contre tout ces objets toxiques, polluants et parfois dangereux venant de Chine et autres pays d'esclaves salariaux, même si avec notre dumping social l'UE s'en raproche de plus en plus.

Ils sont tellement soumis, ils osont tellement faibles...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :