Pourquoi Rica Lewis rachète Ober à Lafuma

Le pionnier du jean installé à Carros se renforce sur le marché de la femme via le rachat de la marque française dédiée aux femmes rondes. Une façon de jouer sur la complémentarité des produits et d'agrandir sa présence sur un segment particulier.
(Crédits : DR)

Rica Lewis a de la suite dans les idées. Alors que la marque annonçait en septembre dernier le lancement de deux lignes en collaboration avec Invista, le spécialiste des fibres innovantes, la voici désormais propriétaire d'Ober.

Et le rachat de la marque française, finalisé il y a quelques semaines, n'est pas anodin pour le positionnement de celui qui s'est installé sur le créneau du jeanwear accessible.

Complémentarité

Né à Marseille en 1928, depuis implanté au sein de la zone industrielle de Carros, Rica Lewis a souvent fait de son credo l'innovation. C'est d'ailleurs dans ce sens que la PME dirigée par Dominique Lanson s'est acquis les compétences d'Invista pour mettre sur le marché les lignes Fibreflex et Coolmax. La première propose depuis cet automne un jean capable de conserver la chaleur du corps grâce à la technologie Thermolite, tandis qu'en janvier prochain, la seconde permettra d'évacuer la chaleur en excès grâce à une fibre à multicanaux.

Réveil

Ober, c'est avant tout l'opportunité de renforcer la présence de Rica Lewis sur le marché de la femme, en venant apporter une complémentarité avec son offre déjà existante. Car Ober cible particulièrement le créneau des femmes aux formes généreuses. Cette "belle endormie", comme le dit poétiquement Dominique Lanson était jusqu'alors dans le giron de Lafuma mais plutôt en sommeil depuis 3 ans. Elle devrait donc se réveiller avec une collection composée de 9 produits c'est-à-dire 3 coupes disponibles - Slim, Regular, Tregging - dans 3 délavages différents et prévue pour être disponible en grande distribution dès le mois d'avril prochain.

"Nous avions la volonté de nous placer sur un segment complémentaire et je ne voulais pas positionner Rica Lewis sur deux créneaux différents. De plus Ober bénéficie d'une bonne notoriété", note le DG niçois qui ne tient pas à dévoiler le montant du rachat, celui-ci demeurant confidentiel.

Pour l'anecdote, le fondateur d'Ober, Robert Obermajster, fut à ses débuts l'un des VRP de Rica Lewis en région parisienne. Dominique Lanson y voit un joli clin d'œil du destin. Et l'occasion d'atteindre l'objectif fixé : "demeurer leader, cela est obligatoire". Rica Lewis c'est 35 personnes et un chiffre d'affaires de 20 M€.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.