Patrice Begay : "Entrepreneurs, faites-nous banquer"

Quand on revendique être la banque de la start-up comme du grand groupe, on se doit de booster les projets… et leurs besoins en financement. Chefs d'entreprises, osez demander exhorte le directeur exécutif et directeur de la communication de la banque d'investissement qui lance une nouvelle campagne.
(Crédits : DR)

Il y a eu "Entrepreneurs, vous envoyez du bois, nous envoyons du blé". A partir du 25 avril, il y aura "Entrepreneurs, faites-nous banquer". Un appel clair et net. Un encouragement. Presque une supplique. Parce que Patrice Bégay le reconnaît, la  frilosité et la morosité ambiante n'incitent pas vraiment les chefs d'entreprise à aller demander de l'aide financière. Il faut donc renverser la vapeur. Ce qui n'est pas une mince affaire...

Mais pour se faire, Bpifrance déploît des trésors d'imagination. Il y a donc cette campagne de communication - volontairement percutante - qui va s'afficher jusqu'en juin en PQR, en affichage de proximité, dans les parkings, dans les aéroports et les centres d'affaires, dans les gares dont les gares TGV. Mais il y a surtout Bpifrance Inno Generation. Un big moment.

"Teuf de la gniaque"

L'an dernier, l'événement avait rassemblé 15 000 entrepreneurs et 80 patrons speakers. En mai prochain, les 25 et 26, ils seront plus de 20 000 entrepreneurs et 600 patrons à investir - sans jeu de mots - l'AccorHotels Arena de Paris pour une grand-messe dédiée à l'entreprenariat. "Cela va être la mega teuf de la gniaque", résume Patrice Bégay. Comprendre la fête de ceux qui ont le courage de sauter le pas de la création et de l'entreprenariat.

"Bpifrance Inno Generation c'est la fête de la French Tech, de la French Fab, de la French Touch, c'est 90 ateliers, des rendez-vous en one-to-one".

Et des "noms" de patrons, comme Sophie Bellon de Sodexo, Anne Asensio de Dassault Systemes, Rodolphe Saadé de CMA CGM, Ylias Akbaraly de Sipromad ou encore le patron d'Ifchange, spécialiste du big data. Une façon de mettre en musique les valeurs de proximité, volonté, optimisme... Valeurs partagées par la banque d'investissement et les entreprises évidemment, insiste Patrice Bégay.

En PACA, Bpifrance c'est 6 167 entreprises accompagnées en financement garantie innovation pour 1,5 Md€ d'interventions Bpifrance. C'est aussi 167 participations dans des entreprises en direct et via des fonds partenaires. Patrice Bégay avoue aussi être sollicité par les clubs sportifs pour la caution entreprenariale que Bpifrance apporte. C'est notamment le cas de l'OM, du club de rugby d'Aix-en-Provence, du RCT, du Cercle des Nageurs de Marseille ou du club féminin de handball toulonnais. Sur le sujet, la banque d'investissement soutient déjà le club de volley-ball féminin de Cannes, détenteur de plusieurs titres nationaux et européens, que préside Anny Courtade, seule femme à diriger une centrale d'achat E.Leclerc. "Les énergies créatrices sont en région", martèle Patrice Bégay. "Nous animons les écosystèmes des entreprises". Et de conclure évidemment sur la métaphore sportive "nous ne réussissons jamais seuls, mais en équipe". Un slogan... bankable.

A suivre en direct dès 9h15 - Aix-Marseille Zéro Carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/04/2016 à 12:28
Signaler
Baratin allez tout de suite à l'export et perdez pas votre temps avec la BPI vous n'aurez jamais rien. ils aiment les gros ce sont des fonctionnaires. SIivous avez pas plus de 200 000€ de fonds propre et pas 3 ans d’existence , vous perdez votre ar...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.