Décarbonation industrielle, valeur refuge – et d’attractivité – pour la Provence ?

En accueillant de nombreux projets d’implantation qui concernent la décarbonation maritime ou énergétique, le territoire des Bouches-du-Rhône veut marquer sa spécificité, ce qui va bien dans une stratégie d’attractivité repensée. Et de mettre encore davantage le focus sur ses atouts majeurs, dont font largement partir le Grand Port Maritime, l’Etang de Berre… et les startups.

5 mn

(Crédits : DR)

La Provence, c'est dans l'imagerie populaire, la qualité de vie à son extrême. C'est aussi le lieu d'implantation de grandes industries avec en figures de proue, un Grand Port Maritime qui se place sur les meilleures marches du podium en Méditerranée comme hexagonal, un Etang de Berre qui fait partie de la carte d'identité territoriale et des locomotives en matière maritime ou aéronautique, autrement appelées CMA CGM et Airbus Helicopters.

Des atouts historiques, qui sont, en pleine transition. Energétique évidemment. Smart port, le GPMM anticipe depuis longtemps sa conversion environnementale, quand du côté de l'Etang de Berre et de Fos-sur-Mer on y travaille aussi depuis plusieurs années - les projets Jupiter 1000, Piicto ou Masshylia l'attestent. Si la crise sanitaire a encouragé un exode urbain, elle oblige aussi les territoires à être plus spécialisés en quelque sorte, à mieux faire connaître leur valeur ajoutée.

Ce qui, obligatoirement, infléchit les stratégies d'attractivité. Et Provence Promotion ne dit pas le contraire, l'agence de développement économique des Bouches-du-Rhône ayant affiné roadmap et cibles. Avec trois axes dessinés qui visent à faire d'Aix-Marseille une alternative aux capitales, une destination favorable aux investissements décarbonés, tout en étant aussi une destination inclusive, s'appuyant sur cela sur les nouveaux arrivants ayant choisi le territoire.

« Jouer » avec le territoire

L'installation récente d'Oracle en est l'une des illustrations. C'est à Marseille, en novembre 2021 que le fournisseur de solutions cloud a choisi d'installer son premier « décrochage » régional français, accompagné en cela par Interxion, qui a déjà lui-même investit fortement dans la Cité phocéenne. Et l'un des arguments réside dans l'usage de la technologie de refroidissement par river cooling, laquelle permet une économie d'énergie de 30% supérieure à une technologie de refroidissement classique. Un argument qui a contribué à décider le fournisseur mondial, injectant des milliers d'euros dans le territoire.

Un investissement décarboné dans le numérique qui n'est pas près de s'arrêter promet Philippe Stefanini. Qui souligne que le même investissement décarboné n'est pas moins appétant en matière industrielle. Ce sont notamment les projets autour de l'hydrogène qui devraient placer le territoire comme le plus grand producteur d'hydrogène vert de France. Outre le projet Masshylia, porté par TotalEnergies et Engie, c'est l'arrivée de H2V et son investissement de 750 millions d'euros - soit l'investissement le plus important jamais réalisé dans l'enceinte portuaire du GPMM, à comparer avec le 1,3 milliard d'euros investi au cours des 20 dernières années - qui envoie un signal prometteur à toute une filière et une multiplicité d'acteurs. On y ajoute la stratégie menée par CMA CGM, la présence de l'ensemble des énergéticiens et on a un écosystème de l'industrie maritime décarboné qui se rend visible à grande échelle. CMA CGM qui va tester l'avitaillement au biogaz d'ici 18 mois, tandis que la RDT13 (Régie départementale des transports des Bouches-du-Rhône NDLR) avec son service de transport ferroviaire de marchandises offre des opportunités pour le train à hydrogène. « Pour abaisser l'empreinte carbone, les entreprises doivent jouer avec le territoire », estime Philippe Stefanini.

Influencer pour (mieux) attirer

Si convaincre de venir en terre provençale constitue le socle de la stratégie d'attractivité, il faut aussi savoir jouer sur une fibre qui y participe : l'influence. Et c'est ce levier qui vient s'ajouter à la feuille de route de l'agence de développement économique. C'est ce qui a par exemple mené Provence Promotion en Inde. L'Inde qui constitue, après la France et le Royaume-Uni, le troisième investisseur via, en 2021, 4 projets concrétisés, générant 115 emplois. Une Inde forte en mathématiques et en techno, et qui est notamment présente sur le territoire via Infosys ou Electrosteel. « Nous allons continuer à travailler sur cet axe », confirme Philippe Stefanini ce qui passe aussi par une concertation avec l'aéroport Marseille Provence et les compagnies du Golfe pouvant être intéressées par des ouvertures de lignes vers Aix-Marseille.

Une diversification dans les cibles adressées qui ne doit pas faire oublier les cibles habituelles. Dont les Etats-Unis où des prospections ont été menées à New-York, Houston, Salt Lake City, Los Angeles ou San Diego, notamment sur des sujets industrialo-portuaires. « Le port de Houston est l'un des ports fort en décarbonation », précise Philippe Stefanini quand celui « de Los Angeles est en avance en matière de logistique et celui de San Diego est très axé smart port ». Soit autant de sources d'inspiration et d'intérêt pour le GPMM et le territoire. « On sait que ce qui est fait dans les ports aux Etats-Unis sera en Europe dans les cinq années suivantes », souligne encore le directeur général de Provence Promotion.

Travail est également mené afin d'enrichir l'attractivité des pionniers scientifiques. Voilà qui va bien avec l'importance que revêt la filière santé, attractive certes « naturellement », mais qui a également besoin de maintenir son haut-niveau. Maintenir la stratégie déjà déployée, c'est aussi ce qui a été décidé en direction du Royaume-Uni. Une cible qui devient même encore plus stratégique étant donné sa sortie de l'Union européenne et le besoin de certaines entreprises de trouver une implantation en Europe. A développer aussi, le rapport avec l'Afrique. Qui est aussi regardé par les Indiens, lesquels veulent être présents face à la Chine. La Provence, allié urbi et orbi.

5 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.