« Le private equity est la classe d’actifs qui a une rentabilité supérieure aux autres » (Pierre Grand-Dufay – Tertium Invest)

Alors que le tsunami des défaillances n’aura pas lieu et que la reprise semble s’engager favorablement, les données des investissements consentis par les fonds accréditent la thèse d’une économie qui se porte bien, qui a des projets et qui a surtout besoin de carburant financier pour les concrétiser. Où il semblerait que 2021 ne sera pas tant que ça une annus horibilis.

4 mn

(Crédits : DR)

Avec 383 millions d'euros investis par les fonds dans 60 PME et ETI durant le premier semestre 2021, le Sud semble montrer une dynamique qui sert la relance.

Des fonds qui n'ont donc pas hésité à accompagner les entreprises engagées dans une croissance et un développement, les fonds étant précisément là pour « soutenir les projets de développement, de croissance, de restructuration, d'évolution », rappelle Pierre Grand-Dufay.

Le dirigeant de Tertium Invest, fonds d'investissement basé à Marseille mais qui rayonne régionalement, reconnaît que cette période après-crise semble être paradoxale, avec une « situation économique extrêmement favorable », alors même que la crise, pas sa soudaineté et sa durée, a été « assez violente ».

Carnets de commande pleins, croissance attendue et estimée à 5%, intentions d'embauche fortes, expansions à l'international qui se confirment... Tout cela demande aussi du financement. « Pour assurer les stocks, réaliser la transition digitale, énergétique, acquérir des concurrents... il faut des ressources financières, longues et stables ».

Un momentum économique qui est favorable aux projets de toutes sortes, Pierre Grand-Dufay soulignant que même si cela semble contre-intuitif, peu de PME ont été réellement fragilisées par la crise. Grâce au quoi qu'il en coûte, évidemment, les PGE « beaucoup distribués, peu consommés », aidant forcément à cette dynamique aussi inattendue que bienvenue.

La nécessaire agilité

Mais si les possibilités de croissance sont là, Pierre Grand-Dufay souligne tout de même que ces mêmes entreprises, désireuses d'aller de l'avant, se sont aussi rendu compte que « l'écosystème a changé ». Et que oui, il existe bel et bien une prime à l'agilité, qu'il y a celles considérées comme Covid résistantes - « capables de s'adapter à ces mouvements macro-économiques » - et les autres.

Les spécialisées en logistique, les entreprises digitalisées, globalement, ont profité « de ce nouveau mouvement ». Et de redire que ce sont celles qui n'avaient pas engagé leur transition digitale qui ont subi la modification de l'organisation du travail de plein fouet.

Les 7 milliards d'euros investis en capital-investissement en France dans 850 entreprises - et donc 383 millions d'euros en Provence Alpes Côte d'Azur pour 60 entreprises au premier semestre 2021 - sont des données en croissance « permanente » affirme le dirigeant de Tertium Invest. La preuve, affirme-t-il que le private equity est la classe d'actifs qui a une rentabilité supérieure à toutes les autres puisque le taux de rendement est supérieur à 10% depuis 15 ans. Ce qui attire les investisseurs, générant ainsi de l'argent disponible pour financer les projets des entreprises... Un cercle vertueux qui fait du bien à l'économie.

« Les fonds d'investissement certes investissent de l'argent, mais ce n'est pas tout et ce n'est pas l'essentiel. C'est aussi l'arrivée d'un associé dont les intérêts sont alignés, qui va accompagner pendant 5 à 6 ans, avec son expertise, son expérience, sa vision... Les entreprises les plus performantes sont celles accompagnées par des fonds », assure Pierre Grand-Dufay.

Un acteur économique chaque semaine

Pour rappel, depuis ce début novembre, La Tribune et BFM Marseille s'unissent pour proposer chaque semaine une chronique éco, baptisée Marseille Business, qui décrypte l'économie du territoire, ses enjeux, ses défis, les réussites et les problématiques. Tous les mardis, un invité vient apporter son éclairage sur une thématique précise.

La chronique est animée par Sophie Hebrard pour BFM Marseille et Laurence Bottero, rédactrice en chef du bureau Provence Alpes Côte d'Azur du quotidien économique La Tribune.

BFM Marseille Provence : canal 30 de TNT Régionale, les box canal 284/516 (SFR), 375 (Orange), 362 (Bouygues), 916 (Free) , sur bfmmarseille.com, en replay sur la plateforme gratuite VOD "RMC BFM PLAY" et l'application dédiée à télécharger.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.