Transition Forum : Nice, capitale méditerranéenne, revendique le leadership de la transition écologique

L’avenir sera vert ou ne sera pas. Si la question n’est pas de savoir si la transition doit se faire, en revanche, l’enjeu est bien dans le comment réussir cette mutation, dans toute la pluralité de ses composantes – mobilité, habitat, industrie, tourisme – et en sachant faire preuve d’esprit conquérant. Un questionnement qui est celui des dirigeants, qu’ils soient à la tête d’entreprises, de communes ou d’un pays. Un questionnement qui sera débattu durant deux jours, le 30 septembre et le 1e octobre à Nice, en présence de Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et de Clément Beaune, le secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, à trois mois de la présidence française de l’Union européenne.

2 mn

(Crédits : DR)

Comment déployer de nouvelles mobilités dans les territoires, quelle souveraineté industrielle est possible, quel est le rôle des grandes entreprises, quel habitat dessiner, quel tourisme durable privilégier...  La transition écologique est protéiforme et multi-secteurs. Elle irrigue le quotidien de tous, remet en cause les business modèles et pousse à en inventer de nouveaux, questionne, oblige à innover, à changer de regard...  De vrais défis débattus et décryptés pendant deux jours, à l'occasion du Transition Forum, organisé par La Tribune, l'association Transition Forum et la Métropole Nice Côte d'Azur, le 30 septembre et 1er octobre prochain.

Quel Green deal européen ?

Un Forum économique qui veut poser les vraies questions, sortir des théories bien pensantes. Car il n'est évidemment plus question de déclarer ses bonnes intentions mais de passer à l'acte. La décennie qui s'ouvre est celle qui va donner corps à un monde plus vert, plus respectueux, mais pas moins créateur de richesse et de croissance.

L'impulsion, l'exemple, serait-on tenté d'écrire, doivent-ils venir des grandes entreprises ? La décroissance, qui a tant fait parler, est-elle une option envisageable ? Et que doit-on espérer pour l'industrie ? Verte, décarbonée, plus locale, plus compétitive aussi, représente-t-elle la révolution du 21è siècle ? Une interrogation à laquelle Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, convié par Christian Estrosi, le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur, apportera sa vision - et ses réponses ?

A moins de trois mois de la présidence française de l'Union européenne, impossible de ne pas interroger la dimension européenne, celle que l'on a tellement revendiqué durant la crise sanitaire. Comment les territoires peuvent-ils s'y engager ? Existe-t-il une voie européenne pour sauver la planète ? Clément Beaune, le secrétaire d'Etat en charge des affaires européennes expliquera sa vision et quels en sont les tenants et les aboutissants.

Premiers Accords de Nice pour le climat

Il y a, en tout cas, au-delà des débats d'idées, des actions concrètes à mener. Ainsi, le premier vol en carburant durable s'élancera depuis l'aéroport Nice Côte d'Azur le 1er octobre. Une façon de démontrer que le tourisme durable est possible, même dans ses grandes dimensions. La plateforme aéroportuaire qui a pris des positions volontaristes sur le sujet, notamment d'être ne plus émettre de CO2 à l'horizon 2030, contribue à rendre possible une vision environnementalement correcte du transport par les airs.

Comme quoi, mêmes les rêves les plus fous peuvent passer de l'imaginaire au réel. Une jolie preuve que tout est possible, avec l'esprit ouvert et de la volonté. Les Accords de Nice pour le climat, qui seront signés durant la journée du 1er octobre veulent en être la parfaite illustration.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.