Un Marseillais, 8e candidat à la présidence du Medef

Depuis qu'il crée des entreprises, le microbiologiste Claude Escarguel milite pour le partage des décisions, des bénéfices et du capital avec les salariés. Aujourd'hui, il entend défendre ses idées à la tête du syndicat patronal. Un huitième candidat à la présidence de l?organisation patronale.

2 mn

Le suspense n'aura finalement pas duré longtemps. À une voix près, le conseil exécutif du Medef a refusé de modifier les statuts qui auraient permis à Laurence Parisot de briguer un troisième mandat. Ce qui n'empêchera pas Claude Escarguel, chef d'entreprise marseillais résidant à Six-Fours (Var), de se présenter à la présidence du syndicat patronal. Best-seller de Stéphane Hessel, auteur du célébrissime "Indignez-vous", et exemplaire de son ouvrage "Partager sinon..." sous le bras, il n'en peut plus de voir le capital des entreprises détourné au profit des seuls actionnaires. "Les salariés et l'entreprise sont un couple indissociable qui devrait être rééquilibré". Oui à la simplification du droit du travail et à la flexi-sécurité mais pas sans contrepartie.


Au chômage partiel, il impose que l'entreprise et les actionnaires se portent caution, pendant deux ans, des salariés touchant moins de 2 000 euros par mois. Aux licenciements économiques, il prône le don d'actions gratuites pour compenser la perte d'emploi et les maigres indemnités chômage. L'augmentation à 33 % du dégrèvement d'impôts aux business angels qui investissent dans une entreprise équitable, l'abaissement à 15 % pour les autres; la représentativité des salariés par la création d'une SCOP détenant 33 % de l'entreprise ou encore le reversement d'un tiers de l'excédent brut sous forme d'actions gratuites.

Microbiologiste de formation, celui qui appartient au cercle des "économistes atterrés" se dit économiste praticien. Lorsqu'il crée en 1986 DBV International microbiologie (aujourd'hui International microbio, troisième société française de microbiologie derrière Pasteur et Bio Mérieux), il cède 49 % de ses parts aux salariés. Avec Bio Veto Test, ce sont 33 % des parts de l'entreprise qui reviennent aux salariés sous forme de copropriété, avec parts de SCI. Avec Inodiag, à Signes, il crée une SCOP avec prise au capital incompressible.

S'il ne se fait pas d'illusion sur ses chances de l'emporter, Claude Escarguel entend sensibiliser les chefs d'entreprise à la nécessité de rééquilibrer le rapport de force entre salariés et dirigeants et fonde sa campagne sur la notion d'entreprise équitable . Encore faudrait-il qu'on lui laisse la parole. Sur les 50 parrainages nécessaires, il n'en compte que 42 et la date limite du dépôt des candidatures est fixée au 3 mai. "C'est pas encore gagné parce je porte des idées qui ne sont pas très courantes au sein du conseil exécutif".

Le fondateur du pôle en infectiologie de Marseille lancera officiellement sa campagne le 22 avril au Café du Croissant rue Montmarte (2e arrondissement de Paris) devenu tragiquement célèbre pour avoir été le lieu de l'assassinat de Jean-Jaurès le 31 juillet 1914.

Fabien GROUÉ


Photo : Claude Escarguel, le fondateur du pôle en infectiologie de Marseille, lancera officiellement sa campagne à la présidence du Medef le 22 avril au Café du Croissant.

2 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 04/02/2021 à 18:47
Signaler
Très s intéressée, puis je savoir si monsieur Escarguel, est de la famille des établissements Escarguel à Marseille, les parents habitaient Ste Marthe, en vs remerciant de bien vouloir me répondre, je connaissais des Escalguel, dont un qui était fian...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.