Profil : Le dirigeant rachète son entreprise

L'entreprise marseillaise spécialisée dans les travaux en hauteur sur cordes repasse dans le giron de son fondateur, François Ranise qui vient d'acquérir les 51% de parts détenues depuis 2005 par le groupe Le Floch Participation.

Le timing ne pouvait pas mieux tomber : alors que la société souffle ses 20 bougies, son dirigeant François Ranise vient d'annoncer avoir racheté les 51 % de parts dont le groupe Le Floch Participation était propriétaire depuis 2005. Une opération réalisée avec deux des quatre cadres de l'entreprise, chacun ayant acquis 4,5 % des parts.

Née il y a deux décennies à Marseille, Profil est spécialisée dans les travaux en hauteur sur cordes. Si le bâtiment a été son cœur de métier, il ne représente désormais plus que 25 % aux côtés de l'industrie (55 %), des travaux publics (confortement de falaises, 15%) et du nucléaire (5 %). En 2005, ce sont des difficultés de trésorerie qui ont obligé Profil à ouvrir son capital. "Le départ de deux membres de l'encadrement s'est répercuté sur le chiffre d'affaires qui a diminué, au moment même où les charges augmentaient - nous venions d'emménager notamment dans de nouveaux locaux. J'avais donc besoin d'un apport financier extérieur", précise François Ranise. Un apport qui évitera à Profil le redressement judiciaire.

Le groupe Le Floch Participation, basé dans le Finistère est surtout connu pour son activité dans la dépollution. Il est notamment intervenu pour dépolluer les côtes françaises suite au naufrage de l'Erika en 1998. Le rachat des 51 % des parts intervient "à un moment où nous avons fait coïncider deux intérêts. Je pouvais effectuer l'opération financièrement et de son côté le groupe Le Floch Participation souhaitait se recentrer sur son cœur de métier", poursuit le dirigeant qui ne communiquera pas le montant de la transaction.

De ses erreurs de management passées, François Ranise dit en avoir tiré les enseignements. Un Codir a été créé tout comme un comité de consultation depuis 3 ans, bien que rien n'oblige l'entreprise à le faire. "Cela me permet d'avoir des infos qui remontent du terrain et d'être à l'écoute des besoins, des attentes mais aussi des incidents qui pourraient survenir, notamment dans le domaine de la sécurité". La sécurité est d'ailleurs l'une des principales préoccupations de l'entreprise marseillaise. Elle en a même fait une différenciation. Ainsi elle fait partie des premières entreprises à s'être fait certifier Mase (pour Manuel d'amélioration de la sécurité des entreprises, une initiative partie d'industriels de l'Etang de Berre en 1996), un référentiel de management de la sécurité appliqué aujourd'hui par 2 500 entreprises en France. En 2012, Profil a enregistré zéro accident de travail.

Profil intervient sur des chantiers tels que la réfection du nez de torche de la raffinerie de Donges à Saint-Nazaire, la pose de filets textiles et de câbles en façade d'un immeuble à Marseille, le confortement de falaises pour le compte de la Sncf sur la Côte Bleue, la pose de bâches de protection sur le stade niçois Allianz Riviera... L'un des plus importants chantiers mené cette année concerne l'isolation de l'usine d'enrichissement d'uranium Areva sise au Tricastin afin d'éviter les déperditions thermiques, l'usine devant être démantelée et nécessitant pour cela de rester dans une température constante de 40 degrés.

Profil emploie 47 salariés et affiche en 2012 un chiffre d'affaires de 5,3 M€ en progression de 11 %. Pour 2013, François Ranise table sur une croissance comprise entre 6 et 8 % devant mener le chiffre d'affaires à 5,7 M€.

L.B


Photo : François Ranise, fondateur de Profil, entreprise marseillaise spécialisée dans les travaux en hauteur sur cordes
  ©Assueid

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.