Les libraires unis contre la hausse de la TVA

Les associations Libraires du Sud et Libraires à Marseille font cause commune pour communiquer sur la hausse de la TVA qui inquiète sérieusement la profession.

La hausse de TVA de 1,5% pour les livres a été votée à l'Assemblée nationale mercredi dernier mais les libraires de la région espèrent encore se faire entendre. "Selon l'institut Xerfi, la rentabilité des librairies indépendantes, actuellement à 0,3% du chiffre d'affaires, va encore reculer pour atteindre -0,2%", argumente Damien Bouticourt, directeur de la librairie Maupetit à Marseille et porte-parole des associations Libraires du Sud et Libraires à Marseille.

Et de mettre en avant "une hausse qui précariserait définitivement le secteur". Un peu plus à Marseille peut-être où une librairie ferme chaque année : la librairie Regard vient de tirer le rideau en cette fin d'année et une autre s'apprête à le faire pour le début d'année prochaine.


Les affiches qu'ils ont éditées seront placardées dans tous les commerces. "Cela nous permet de sensibiliser nos clients", poursuit le libraire marseillais.

Elles ont également été envoyées aux élus et institutionnels. Les libraires poursuivent la campagne entamée avant ce vote, d'autant que le projet de loi sera soumis au Sénat le 13 décembre et qu'en cas de désaccord, une commission mixte paritaire se réunira le 16 décembre.

Outre cette hausse prévue pour le 1er janvier, d'autres inquiétudes : "Nous ne savons pas si les éditeurs vont répercuter ou non la hausse sur le prix final, donc sur le consommateur, explique Damien Bouticourt, et si la hausse sera applicable à tous les livres, ce qui induirait une dépréciation des stocks.

D'un point de vue technique, il faudrait aussi mettre à jour les bases de données en un temps record". Autant de points sur lesquels ils essaient encore de faire entendre leur voix.

L.V.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.