La Coopérative agricole de La Crau devient Coopazur Provence

Nouveau nom, nouveau logo et nouveau magasin dans le Var. La Coopérative agricole de La Crau est devenue Coopazur Provence, lors de l'inauguration de sa nouvelle identité visuelle jeudi dernier, en présence de plus de 350 personnes, qui ont pu suivre le duplex organisé depuis le sommet international des coopératives au Québec.


Créée en 1946 à La Crau par une vingtaine d'agriculteurs pour mutualiser leurs achats, la coopérative compte aujourd'hui 2 200 adhérents dans le Var et les communes limitrophes et réalise environ 10 M€ de CA. Et ceci alors que le département comptait 32 000 agriculteurs lors de la création de la coopérative contre 5 500 aujourd'hui. Chaque année, elle maintient un solde positif d'une dizaine de nouveaux adhérents, ce qui correspond en réalité au recrutement de 30 à 40 nouveaux adhérents pour compenser les départs. Cantonnée à ses débuts à La Crau et ses alentours, Coopazur Provence rayonne aujourd'hui au-delà du département. Cette nouvelle identité est donc une étape clef dans le développement de la coopérative, qui doit à la fois montrer le changement de dimension de la structure et démonter sa capacité à absorber les changements vécus par le monde agricole.


Favoriser de nouveaux comportements

"Notre conseil d'administration est dynamique et a toujours porté un projet de développement. Cela permet de mettre en mouvement les adhérents et les salariés, et c'est ce qui explique notre réussite", explique Alain Camus, DG de Coopazur Provence. La coopérative se donne ainsi pour mission de les accompagner dans le changement des comportements et l'utilisation de solutions nouvelles sans produits phytosanitaires. "Cette évolution est loin d'être évidente pour tout le monde, assure le président de Coopazur Provence, Régis de Boutiny. Les agriculteurs ont tendance à jouer la sécurité et notre rôle est aussi de les inciter à changer leurs pratiques." La coopérative s'adresse par ailleurs aux professionnels non adhérents et aux particuliers grâce à son magasin Jardica ouvert en 2006, devenu aujourd'hui Coopazur Jardica. Déjà présente à Carqueiranne et Puget-Ville grâce à deux points de vente dédiés aux professionnels, la coopérative va s'implanter sur 670 m² d'ici début 2015 à Vidauban. Entre l'achat du terrain et des locaux et les travaux de réaménagement, l'investissement est de l'ordre du million d'euros. En 2013, elle a déjà investit plus de 1 M€ dans un nouveau bâtiment de stockage de 12 000 m² et le réaménagement de son magasin à La Crau.


Modèle éthique

Fidèle à ses convictions, l'inauguration de sa nouvelle identité visuelle a donc été opportunément prévue pendant la deuxième édition du sommet international des coopératives qui s'est tenue du 6 au 9 octobre au Québec, pour mettre à l'honneur "ce mode de fonctionnement éthique par nature", ainsi que le définit Alain Camus. Et les projets de la coopérative au niveau mondiale sont tout ce qu'il y a de plus ambitieux. "La coopérative est une idée ancienne mais qui existe dans tous les pays et qui a traversé 150 ans de cycles économiques, a ainsi souligné Stéphane Bertrand, le directeur exécutif du sommet 2014. On sait qu'elle peut s'adapter aux enjeux locaux mais on doit démontrer qu'elle est aussi capable de répondre aux grands défis d'aujourd'hui, notamment en matière de sécurité alimentaire, d'accessibilité aux soins et de création d'emplois."

Charlotte HENRY

Photo : La nouvelle identité doit être une étape clef dans le développement de la coopérative, qui doit démonter sa capacité à absorber les changements vécus par le monde agricole.


En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.