Kone équipe le futur Palais de Justice de Paris

Le spécialiste des ascenseurs et des escaliers mécaniques, dont le siège France est basé à Nice, a remporté l'appel d'offres qui prévoit l'installation de 49 ascenseurs et 8 escaliers mécaniques au sein du futur bâtiment dessiné par l'architecte Renzo Piano.

Quand l'innovation rencontre les besoins... C'est pour ses solutions innovantes que Kone a été déclaré vainqueur de l'appel d'offres lancé pour l'équipement en ascenseurs et des escaliers mécaniques du Palais de Justice de Paris.

Le pari de l'éco-efficience

L'entreprise d'origine finlandaise, dont le siège France est basé à Nice, équipera le bâtiment parisien de l'une de ses dernières innovations, un système de commande de destination qui définit le parcours d'ascenseur le plus efficace pour désencombrer les cabines, raccourcir les trajets et limiter les arrêts inutiles. Autre innovation utilisée, celle du Jumplift qui permet grâce à une cabine temporaire, de mettre en marche les ascenseurs aux étages finalisés, pendant que la construction se poursuit aux étages supérieurs.

Projet d'envergure

Installé dans la zone des Batignolles, le bâtiment devrait être livré en 2017. D'une hauteur de 160 mètres, il comprendra 40 niveaux, 90 salles d'audience et des bureaux sur 30 000m2. C'est Bouygues Bâtiment Ile-de-France - filiale de Bouygues Immobilier - qui assure la construction du nouveau Palais de Justice. Kone France a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 498 M€ et emploie 3 300 personnes. Parmi les projets que la direction France a déjà réalisés figurent la Tour First à La Défense ou la Tour Oxygène à Lyon.


Laurence BOTTERO
Crédit photo : Kone

Pierre Lieutaud, président de Kone France

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.