FlipNpik, spécialiste du « made in local », du Canada à Sophia-Antipolis

Plateforme communautaire dédiée aux commerces et marques indépendantes, la startup, née en Amérique du Nord, se développe depuis 2018 en France, installée à Annecy. Mais la technopole n°1 en Europe – où la jeune entreprise est en train de se déployer – représente un certain intérêt, en termes de ressources technologiques notamment.

4 mn

(Crédits : DR)

Le concept ? Créer un réseau qui ne référence que les commerces et marques indépendantes. Un « Made in local » comme le revendique la startup qui aurait ainsi accès - via une plateforme web et une application dédiée - à un vaste réseau, national et international, offrant des perspectives de visibilité et donc de développement et de croissance que ces acteurs économiques locaux ont souvent du mal à atteindre seuls ou par le biais de tout autre réseau social.

Outre le référencement de ces TPE, PME et marques indépendantes, FlipNpik organise également, en parallèle, un système de récompense pour les consommateurs qui, par le biais de l'application mobile ou de la plateforme web, encouragent ainsi l'artisanat et l'entreprenariat indépendant.

Le modèle économique, lui, repose sur le principe de l'abonnement avec différentes offres qui proposent d'élargir la visibilité et le développement du chiffre d'affaires.

Technos et tissu éco riche

Née en Amérique du Nord, en 2016, FlipNpik s'est déployée en Europe dès mars 2018, créant pour cela une société « sœur ». Installée à Annecy, cette entité est précisément en plein développement de son maillage territorial. Lequel passe désormais par Sophia-Antipolis. Et le choix de la technopôle chère au sénateur Pierre Laffitte, que l'on connaît pour sa philosophie d'encouragement à la « fertilisation croisée », n'est évidemment pas le simple fait d'un attrait pour le Sud. « Il existe à Sophia-Antipolis un pôle technologique important », note Jessica Nguyen, qui dirige FlipNpik Europe. Et outre les ressources technologiques, c'est également le tissu économique « dynamique » des Alpes-Maritimes et plus largement de Provence Alpes Côte d'Azur qui intéresse l'entreprise.

D'ici le mois de novembre, c'est au cœur de la pinède sophipilitaine que FlipNpik s'installe, au sein de l'espace Sundesk. Une implantation qui s'accompagne de recrutements, pour des profils commerciaux, digitaux, de communication. « Nous recherchons également des webmasters tournés tech », ajoute Jessica Nguyen.

Accompagner l'indispensable virage digital

La startup possède déjà quelques partenariats dans le Sud et redit sa volonté de quadriller le sol hexagonal. « De plus en plus de commerçants nous contactent. D'autre part, le besoin de nouveauté, de consommer local sont des préoccupations qui prennent de plus en plus d'importance », souligne encore Jessica Nguyen. Qui redit par ailleurs que le positionnement de FlipNpik est bien de servir l'entreprenariat indépendant. C'est-à-dire ni filiales ou marques de grands groupes. Et « nous ne faisons pas que les référencer. Nous proposons un accompagnement plus global, personnalisé, avec de la création de contenu. Ce sont souvent des entreprises qui ne possèdent pas les ressources financières pour faire appel à une agence de communication ». Mais au-delà de l'aspect visible, c'est aussi à une autre problématique que veut répondre la startup, celle du virage du numérique, virage indispensable pour ces TPE PME et virage qu'elles ont souvent de la difficulté à anticiper et à mettre en œuvre. FlipNpik revendique un portefeuille de 10 000 commerçants français et 2 500 utilisateurs.

Le choix de conjuguer présence web et application mobile repose sur la volonté de toucher deux cibles précises, les + de 35 ans et les millenials. « L'application adresse les plus jeunes alors que le site attire une audience constituée des 35/50 ans, des personnes soucieuses de leur consommation et qui sont à la recherche de plateformes qui sélectionnent finement leurs partenaires », explique Jessica Nguyen.

Devenir une entreprise cotée

L'objectif de FlipNpik Europe, d'ici 2021, est bien justement d'accentuer le déploiement sur le périmètre européen et d'agrandir celui déjà couvert, comprenant Paris, Genève et Lausanne. Le Luxembourg est également prévu comme nouveau terrain de jeu.

Un développement territorial qui devrait se traduire par un effectif étoffé, prévu pour passer de 9 personnes aujourd'hui à 20 salariés à la fin 2021, le tout pour un chiffre d'affaires d'ici 12 mois qui atteigne 1,2 M€. Après une première levée de fonds en 2018, conclue pour un montant de 2 M€, un second tour de table pourrait se réaliser en 2021. De quoi contribuer à fournir le carburant financier nécessaire pour poursuivre le déploiement géographique. Car 2022 devrait être l'année du développement en Angleterre et sans doute en Allemagne. 2023 sera consacrée au renforcement en Europe du Sud, c'est-à-dire au Portugal, en Espagne et en Italie. Mais à terme, c'est vers les marchés boursiers que FlipNpik envisage de se tourner pour y puiser les ressources qui vont nourrir la poursuite de la stratégie et l'essaimage vers l'Asie.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.