« La crise a été une opportunité pour l’immobilier tertiaire » (Jeanne-Marie Fauvet, BNP Paribas Real Estate)

Très regardé parce qu’impacté par la crise qui a secoué son secteur depuis deux ans, l’immobilier de bureau maintient pourtant une activité soutenue, ayant su absorber les évolutions de sa consommation. Avec comme effet entraînant un rajeunissement de l’offre – l’effet Eco-Vallée est là – qui plaît aux utilisateurs, comme l’explique la directrice associée Nice et Sophia-Antipolis du promoteur immobilier.
(Crédits : DR)

83.000 m2, voilà le montant des transactions enregistrées en 2021 à Nice, ce qui « en fait une année record. Notre moyenne décennale se situe à 58.000 m2 de surface placée. Ce qui montre le dynamisme. « Nous avons deux principaux marchés tertiaires dans le département, Nice et Sophia-Antipolis », note Jeanne-Marie Fauvet. « Nous assistons à un vrai engouement après la reprise de la pandémie. Alors que nous étions tous inquiets, ce qui nous a mis un coup de booster ». Le renouvellement du parc tertiaire a puisé ses raisons dans la réflexion qui a été menée sur la future consommation des bureaux.

La crise, une opportunité pour redessiner l'offre

Et finalement, les m2 pris ne sont pas tant moindres. Ce qui joue aussi sur les prix, « qui montent doucement mais sûrement, principalement drivé par le neuf ». Et, précise Jeanne-Marie Fauvet, la livraison de bâtiments neufs ont permis de renouveler une offre qui était sous-dimensionnée. « Nous n'avions pas d'offre suffisament importantes à proposer aux grands utilisateurs ». Ou comment la période Covid a finalement constitué une opportunité.

Si les grands ensembles sont demandés quid du centre-ville, sachant qu'une demande de centralité refait surface. « A Nice, nous sommes assez contraints. Ce n'est pas par manque d'intérêt mais par manque d'offre». Iconic, l'immeuble qui prend place - et sera bientôt livré - de la Compagnie de Phalsboug peut changer le regard sur le centre-ville. Mais déjà commercialisé, il ne pourra venir combler de nouvelles demandes.

« Cela donne une nouvelle image en termes d'immobilier tertiaire. Il y a aussi une difficulté d'accessibilité qui fait que l'on déporte vers l'Eco-Vallée ».

Globalement, c'est toujours l'emplacement qui prime. Le prix est aussi regardé. Et, souligne Jeann-Marie Fauvet, « le neuf n'est pas toujours systématiquement plus cher. Il faut regarder les prestations et les mesures d'accompagnement. Le neuf est de plus en plus regardé ».

Sophia-Antipolis, redynamisée par l'offre réhabilitée

A Sophia-Antipolis, la rénovation et réhabilitation menée par certains promoteurs tendent-elles à renouveler le profil des utilisateurs ? « Il faut toujours un peu dépoussiérer », reconnait Jeanne-Marie Fauvet, qui rappelle que la technopole n°1 d'Europe bénéficie d'un immense pourcentage d'espaces verts, ce qui encadre le développement. « En effet, l'offre réhabilitée à vraiment sa place sur le marché ».

Finalement, le télé-travail, tant craint pour les impacts négatifs qu'il aurait sur l'usage des bureaux, l'a simplement redéfini. « Il n'y a pas forcément une économie de surface, mais plutôt une amélioration de l'exploitation des espaces ». C'est aussi une façon de faire revenir le salarié et « on cherche véritablement à remettre le salarié au cœur de l'entreprise ». La notion de services - conciergerie, salle de sport - s'inscrit parfaitement dans cette logique, rappelle Jeanne-Marie Fauvet.

Replay ici

Azur Business BNP Paribas RE2

Un décideur économique, invité chaque semaine

Pour rappel, depuis ce début novembre, La Tribune et BFM Nice s'unissent pour proposer chaque semaine une chronique éco, baptisée Marseille Business, qui décrypte l'économie du territoire, ses enjeux, ses défis, les réussites et les problématiques. Tous les mardis, un invité vient apporter son éclairage sur une thématique précise.

BFM Nice Côte d'Azur est à retrouver sur le canal 31 de TNT régionale et sur les box au canal 285/518 (SFR), 374 (Orange) et 360 (Bouygues).

La chronique est animée par Celine Moncel pour BFM Nice et Laurence Bottero, rédactrice en chef du bureau Provence Alpes Côte d'Azur du quotidien économique La Tribune.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.