Régionales : Dans le Sud, rien ne va plus

 |  | 848 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Alors que l’on s’attendait à une campagne opposant le candidat LR – Renaud Muselier – et le candidat RN – Thierry Mariani -, il n’en sera (peut-être) rien. En quelques heures et deux annonces, c’est tout le contexte électoral qui a été bouleversé. Sans l’investiture de son parti, Renaud Muselier confirme y aller. LR dit réfléchir à choisir un nouveau candidat. Le tout se joue sous fond de bras de fer Estrosi/Ciotti – et de Présidentielle à venir. Faites vos jeux, rien ne va plus.

Ce serait le scénario rocambolesque d'une mini-série ou d'un film, on crierait à l'imagination débordante des scénaristes. Mais souvent la réalité dépasse la fiction. La preuve en ce premier week-end de mai, qui n'a pas du tout été chômé du côté du monde politique, particulièrement chez Les Républicains.

Et c'est une « petite » phrase de Jean Castex qui a mis le feu aux poudres. Confirmant que Sophie Cluzel, la candidate investie pour représenter LREM aux Régionales en Provence Alpes Côte d'Azur n'y allait finalement pas pour se rallier au panache de Renaud Muselier, le Premier ministre a ajouté que « cette union va bien au-delà d'accords d'appareils, c'est un exemple de la recomposition politique ». Une déclaration qui n'a pas été du goût du Président des Républicains, Christian Jacob, qui s'est fendu d'un communiqué pour dire que conformément au statut du parti qui impose aucun accord au premier tour avec LREM, Renaud Muselier ne bénéficiait plus de l'investiture de son parti. Ce qui ne manque pas de sel quand on sait que Renaud Muselier est le tout frais nouveau président du parti dans les Bouches-du-Rhône.

Ce que l'on savait déjà...

Le « retrait » de Sophie Cluzel est-il véritablement une surprise ? Pas vraiment. La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées a été quelque peu parachutée dans le Sud et même si elle a multiplié les déplacements ces derniers temps, la possibilité d'un accord avec la liste menée par Renaud Muselier au second tour semblait, pour les observateurs, plus que plausible. Le sondage réalisé par IFOP pour La Tribune et Europe 1 en avril le démontrait clairement : Sophie Cluzel n'avait pas de réelles chances d'être dans le match et hormis un rôle d'arbitre, la tête de liste LREM ne semblait pas en mesure de s'arroger le titre de présidente de région.

La possibilité d'un accord de personnes entre LR et tout autre parti, c'est ce que répète depuis plusieurs semaines Renaud Muselier, laissant entendre que toute personne sur la même longueur d'onde et portant les mêmes valeurs que les siennes était la bienvenue. Encore chez nos confrères de BFM TV il y a quelques jours, il déclarait être prêt à accueillir des personnes raisonnables, « des verts raisonnables qui sont pour les sapins de Noël et le Tour de France, par exemple, des repentis du RN... » et qu'il n'y aura pas d'accord d'appareil, mais que « le bon sens voudrait que la majorité présidentielle me soutienne ».

Une façon de laisser la porte ouverte à qui voulait mettre ses pas dans les siens. Un Renaud Muselier qui, d'ailleurs, ne manquait pas ces derniers jours de rappeler que la majorité régionale a réuni durant cinq ans, 8 composantes politiques différentes. Une façon de dire que les ententes de personnes ne sont pas les ententes de partis...

Lire aussi : Régionales 2021 : Renaud Muselier, ce oui si attendu

Les ententes de personnes, loin des appareils politiques, c'est aussi ce que prônait Christian Estrosi. Le président délégué de la Région Sud, maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur y était allé franchement, appelant à « une liste d'intérêt régional, sans accord d'appareil politique », mais avec « des personnes à la hauteur de la tâche ».

La déclaration de Jean Castex va plutôt à l'opposé puisqu'elle signifie presque la possibilité d'un farouche rapprochement - pour ne pas dire plus - entre LR et LREM. Bien loin, donc, des accords de personnes...

D'ailleurs, derrière ce rebondissement, il y a aussi un peu de duel entre Christian Estrosi et Eric Ciotti. Si on connaît la position du premier, celle du deuxième est totalement à l'opposé. Patron de LR dans les Alpes-Maritimes et, surtout, président de la commission d'investiture, il estime le rapprochement entre LREM et Renaud Muselier de « coup de poignard dans le dos ». Et il ne s'est pas davantage caché d'avoir appelé Christian Jacob, le président de LR, pour faire part de son sentiment.

Ce que l'on ne sait pas encore

Évidemment, le retrait de l'investiture LR à Renaud Muselier pose une question. Qui va y aller pour LR ? Invité de BFM TV ce dimanche, le maire de Cannes, David Lisnard a milité pour la création d'une liste « fraîche et nouvelle », qu'il ne rejoindrait pas, indiquant qu'il « y a beaucoup de talents en Provence Alpes Côte d'Azur, beaucoup dans les Alpes-Maritimes. Il y a de la jeunesse, de l'expérience », citant Eric Ciotti (dont il est proche) ou encore le maire d'Antibes et ancien ministre, Jean Leonetti. Les Républicains vont-ils désigner une nouvelle tête de liste ? Qui va accepter de s'engager dans la bataille ? La réponse devrait être connue dans les prochaines heures. Créant - ou pas - une nouvelle donne.

Y aura-t-il rétropédalage, accord, nouveau désaccord... ? Suite au prochain épisode...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2021 à 18:45 :
Ce Monsieur mais peut on encore dire Monsieur devant une telle bassesse pour sa petite personne. Lui et son compère de Nice ont tellement envie de se pavaner en ministre que même si le président les nommait à un poste ridicule comme ministre des cantines scolaires ils seraient les plus heureux des hommes, alors que ne feraient ils pour cela. Dans cette affaire les autres protagonistes le président, son premier ministre et l’exécutante ministre des handicapés celle qui refuse l’AAH aux couples sont à la même enseigne de la bassesse. Je n’ai jamais voté RN mais cette fois je vais mettre mon bulletin pour cette formation dont j’attends rien mais pas plus de cette association nauséabonde. La politique montre une nouvelle fois son niveau. Le changement chanté par le président et LREM, pour qui j’ai voté en 2017, montrent le peu de respect pour ses électeurs et pire montrent que la bassesse est toujours de mise en politique et peut-être dans cette affaire à son apogée.
a écrit le 03/05/2021 à 17:42 :
le carrièrisme avant tout , a la place des convictions , ce n'est pas nouveau en politique et ça n'empèchera pas beaucoup de benets de voter pour lui !
Réponse de le 03/05/2021 à 20:21 :
A commencer par moi ! Excellente initiative et zut aux vieux barbus LR qui à force de ne pas savoir évoluer disparaissent comme les dinosaures .qu'ils sont devenus .
a écrit le 03/05/2021 à 14:54 :
muselier encore qui coure a la soupe en esperant une place de ministre il connait mal macron qui bouffe a toutes les sauces lr castex le berger landais attal le petit roquet pur socialo ext ;;;DES GOUVERNANRS ACOTE DE LA PLAQUE les gegenes frondeurs ils faut y aller de l'ordre et de la discioline c'est aussi la force d'un pays et un coup de RN avec pourquoi pas on verra ce qu'ils ont dans le ventre ça ne peut pas aller plus mal quand on voit la gession sanitaire on peut se faire du souci pour le reste chez nous c'est l'armee qui a pris la gession du vaccinodrome et sa tourne tout est millimetre no comment.....
a écrit le 03/05/2021 à 11:29 :
La seule chose positive que je vois c'est de le faire savoir AVANT le scrutin du Ier tour. Les arrangements entre les 2 tours, voire les changements après élection .... qui ont été monnaie courante ces 4 dernières années comme certains députés. Ils auraient dû repasser par la case des urnes me semble t il par respect du choix des décideurs à savoir le citoyen-électeur...
pessimisme sur l'avenir de notre pays et du peu "d'unité" qui reste
Réponse de le 03/05/2021 à 13:10 :
Les consignes de vote ne sont jamais que des souhaits de la part des partis. Les électeurs sont parfaitement libre de suivre, ou pas.

Il n'est pas anormal d'attendre le résultats des urnes pour se compter et les arrangements post-scrutin sont normaux dans une certaine mesure, Il faut créer des majorités dans les exécutifs, sinon c'est le bazar.
a écrit le 03/05/2021 à 10:17 :
Toutes ces pérégrinations pour à la fin de rendre compte que l'opposition droite/gauche républicaines est la seule voie raisonnable. Les extrêmes de droite ou de gauche ne mènent qu'au chaos. Sortir du chaos ne se fait jamais de manière paisible.
Réponse de le 03/05/2021 à 11:31 :
Oui sauf qu'en l'occurrence ce sont LR/PS/LREM qui ont amené la France dans le chaos et le déclin d'aujourd'hui. Ce ne sont jamais ceux qui créent le chaos qui remettent de l'ordre.
Réponse de le 03/05/2021 à 11:31 :
Oui sauf qu'en l'occurrence ce sont LR/PS/LREM qui ont amené la France dans le chaos et le déclin d'aujourd'hui. Ce ne sont jamais ceux qui créent le chaos qui remettent de l'ordre.
Réponse de le 03/05/2021 à 20:25 :
La FRANCE dans le chaos et le déclin ? Ou voyez vous chaos et déclin ?
Réveillez vous .
Réponse de le 04/05/2021 à 2:44 :
@leon.
Vous ne voyez pas la situation du pays France ? Quand les bandes de voyous se tirent dessus a coup de flingues, du traffic de drogue partout. Une insecurite generale. Aucun pays developpe n'est gangrene a ce point. Continuez de voter pour vos maitres.
a écrit le 03/05/2021 à 10:12 :
C'est terrible cette médiocrité des politiciens. Le poste doit-être bon pour accepter de jouer les girouettes , un coup au centre, à gauche, pour garder la présidence. Macron va faire un tour de France, distribuer l'argent du contribuable et endetter encore davantage le pays.
Pourquoi , lui aussi pour assurer sa réélection. Ce quinquennat , entre les gilets jaunes, la réforme des retraites, le Covid sera quoiqu'il advienne dans les mois à venir, un très long chemin de croix. Pas étonnant que notre pays décline .
a écrit le 03/05/2021 à 9:09 :
Regardez en Italie les néolibéraux, la droite, les socialistes et les "populistes" s'allier pour mettre un banquier à la tête du pays, ça relativise quelque peu non ? :-)
a écrit le 03/05/2021 à 9:08 :
Difficile de comprendre ce que LR lui reproche,, quand on voit les ministres, Macron est pas de gauche mais de droite. en LR et LaRem la différence est faible.
a écrit le 03/05/2021 à 8:58 :
ca me rappelle la chanson de dutronc
a écrit le 03/05/2021 à 8:54 :
La route se dégage pour David Lisnard (maire de Cannes) qui ferait une bonne troisième voie.
Réponse de le 03/05/2021 à 9:07 :
C'est un clown.

En 2016, 84 personnes se font écraser à Nice par un fou de Dieu.

Et tout ce qu'il trouve comme réponse est un truc digne d'un taliban phallocrate... Interdire le Burkini sur les plages !

Il faudra qu'on m'explique en quoi ça a pu dissuader l'auteur des attaques au couteau à Nice en 2020, et plus récemment à Rambouillet ou à Conflans Saint Honorine.
a écrit le 03/05/2021 à 8:35 :
Dans les couloirs du Sénat, à Rome, on commence à gloser sur l’impuissance de l’Empereur face aux Irréductibles Gaulois. César doit rapidement soumettre ces odieux dissidents qui le narguent. Il envoie alors au Village Tullius Detritus, immonde personnage qui sème la zizanie partout où il passe. Sa mission : briser la belle union des rebelles gaulois, semer la discorde dans leurs rangs.

Bientôt, tout le village est sens dessus dessous et la rumeur court qu’Astérix aurait vendu le secret de la potion magique aux romains ! Les Gaulois s’entredéchirent, les poissons d’Ordralfabétix volent dans tous les sens, la « guerre psychologique » fait rage. Est-ce la fin du Village ?

La Zizanie fait rage les enfants.
a écrit le 03/05/2021 à 8:28 :
Çà vendrait père et mère pour garder/acquérir le pouvoir.
Cet homme politique ne mérite que le mépris et s'il pouvait se prendre une veste ...
Réponse de le 03/05/2021 à 8:53 :
cette politique fait vomir ! les français se manifesteront par les urnes contre ces manipulations méprisantes
Réponse de le 03/05/2021 à 9:10 :
expliquez nous comment, dans cette république qui laisse aucun choix politique réel, comment faire part de notre décision? A part élire un roi (ou dictateur depuis les 30 dernières années) parmi un faible choix, le vote blanc n'est pas reconnu pire encore même pas comptabilisé...
a écrit le 03/05/2021 à 8:20 :
Tout devient possible il n’est pas dit que ce calcul politicien soit bien accepté par l’électorat de droite, en plus avec un ancien LR pour mener la liste RN, on peut s’attendre à tout, à qui profitera l’abstentionnisme. Les marcheurs jouent l’avenir à quitte ou double
a écrit le 03/05/2021 à 8:15 :
Christian Jacob n’ est que le représentant d une caste au pouvoir pendant 40 ans et qui a mis en faillite l état... pas de leçon à recevoir de ce monsieur .... tout cela fait penser à une cour de récrée avec un jeu de bille ... il est temps de grandir et d être adulte messieurs !
Réponse de le 03/05/2021 à 9:12 :
40 ans? vous êtes gentil, depuis la création de la 5ème république la gauche a été au pouvoir seulement 19 ans ce qui fait très peu face à la duré de cette 5ème république.
a écrit le 03/05/2021 à 8:15 :
Christian Jacob n’ est que le représentant d une caste au pouvoir pendant 40 ans et qui a mis en faillite l état... pas de leçon à recevoir de ce monsieur .... tout cela fait penser à une cour de récrée avec un jeu de bille ... il est temps de grandir et d être adulte messieurs !
Réponse de le 03/05/2021 à 10:34 :
@brehat. Tout à fait , quand je vois aujourd'hui Mme Pecresse , Mr Bertrand ou Mme Dati nous parler de sécurité, alors qu'en leur temps, ils n'ont construit aucune place de prison nouvelle et cerise sur le gâteau ils ont voté la loi Dati qui permet maintenant de ne plus effecteur les peines fermes de moins de deux ans.
a écrit le 03/05/2021 à 4:25 :
Notre mode de scrutin à deux tours est une catastrophe, d'années en années les français ne se sentent plus représentés et votent par défaut plutôt que par enthousiasme. Certes il faut des alliances comme en Allemagne, mais après les élections. Quand au scrutin le plus représentatif, il se situe en Grande Bretagne avec le scrutin uninominal à un tour.
Réponse de le 03/05/2021 à 8:28 :
Le système à deux tours a bien fonctionné jusqu'à l'émergence de l’extrême droite qui a fini par transformer chaque scrutin en plébiscite pour-contre le FN.
Les électeurs qui ne se retrouvaient plus dans ces matchs, se sont lassés et l'abstention aggrave le phénomène.

Il faut reconnaître à Macron un génie rare (et pervers) pour déceler les failles chez les opposants politiques et y enfoncer des coins. Après avoir fait exploser le PS, il est en train d"émietter là droite. Au passage il est également en train de dissoudre son propre parti qui n'a jamais été très clair sur ses fondamentaux depuis le début.

Certes, il n'est pas responsable des incohérences croissantes et des scléroses des partis traditionnels mais en tant que chef de l'état son rôle n'est pas non plus d'apporter de la discorde et de semer la zizanie dans le peuple français.

Pour certains électeurs cette liste commune de premier tour avec un opposant déclaré est un reniement pour un plat de lentille, pour d'autres c'est juste un coming out. On sait depuis les lois scélérates que Macron est néolibéral, et depuis Darmanin, qu'il flirte avec les thèses xénophobes de l'extrème droite.

Pour tout le monde, c'est néanmoins un formidable aveu de faiblesse de la part de LREM puisqu'il n'est même pas en état d''aligner une liste crédible.
Réponse de le 03/05/2021 à 9:13 :
C'est pas a cause des extrème (gauche ou droite) mais dû a la nullité et aux mensonges des autres partis...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :