Benoît Payan, quelle stratégie économique pour Marseille ?

 |  | 982 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR - Compte Twitter Benoît Payan)
Dans quelques jours, il sera le probable maire de Marseille, six mois après ce conseil municipal qui a permis l’élection de Michèle Rubirola dans un troisième tour à suspens. S’il est officiellement élu, à lui alors d’en finir avec le flou artistique qui entoure la stratégie de la deuxième ville de France, notamment d’un point de vue économique. Endettée, la Cité phocéenne doit être attractive ; dotée de potentiels elle peut être locomotive. Mais l’intention – voire l’incantation – ne suffit pas…

On a longtemps pensé que l'élection du nouveau maire de Marseille se ferait au troisième tour. Comprendre, lors de l'installation du conseil municipal, là où - on a tendance à l'oublier - se fait réellement l'élection du premier magistrat. Dans la Cité phocéenne, même pendant la campagne électorale, il se murmurait qu'il faudrait attendre ce conseil d'installation pour véritablement connaître le nom du successeur de Jean-Claude Gaudin, tant les scénarios possibles étaient nombreux. La réalité a dépassé les espérances. Elle a même fait encore plus fort.

Car c'est finalement une sorte de quatrième tour qui est nécessaire pour connaître le nom de celui qui s'installera durablement dans le bureau du premier étage, face à la mer, au Vieux-Port et à la Bonne-Mère.

De l'ombre à la lumière

Benoît Payan, puisque c'est de lui dont il s'agit, devrait donc - sauf nouveau rebondissement - s'asseoir dans le fauteuil que Jean-Claude Gaudin a occupé durant 25 ans et quatre mandats. Enfin ! est-on tenté d'écrire, tant ce membre du parti socialiste n'a jamais caché sa volonté de diriger la deuxième ville de France.

L'émoi de ce nouvel épisode dans la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2020 à 11:34 :
un des piliers de l'économie marseillaise est la CAF ; il est probable que ça va continuer .
a écrit le 17/12/2020 à 7:22 :
Apparemment vu la crasse persistante à Marseille, le savon ne fait plus recette...
a écrit le 17/12/2020 à 3:36 :
Pour ceux qui s'illusionnent encore, il ne se passera rien, tout comme du temps du godin.
Réponse de le 17/12/2020 à 9:16 :
Helas, je crois que vous avez raison. On va continuer comme avant : clientelisme, maguouille ... Le nouveau maire a appris le metier avec Guereni :-(

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :