Seecly, la marketplace qui recycle les lunettes de seconde main

Alors que la mode durable s’installe dans les mentalités et dans les stratégies des marques, la startup basée près d’Aix-en-Provence s’adresse pour sa part à l’optique, un marché où la seconde main suscite de l’intérêt mais où le service d’un professionnel de l’optique n’était pas encore proposé. Outre le BtoC, c’est aussi le BtoB que la jeune pousse compte adresser prochainement, ouvrant ainsi aux marques un nouvel canal de distribution.

3 mn

(Crédits : DR)

Qui s'intéresse à la mode connaît forcément ces marketplaces où il est aisé de revendre ses vêtements et accessoires. Parmi elles, les lunettes connaissent un certain succès. C'est d'ailleurs ainsi que tout commence pour Pauline Marmoyet, qui, très classiquement, revend les lunettes qu'elle n'utilise plus, sur une place de marché très connue. Et Pauline Marmoyet possède beaucoup de lunettes. Normal, elle est opticienne de formation et anciennement animatrice réseau pour une marque grand public connue. Et la professionnelle de rapidement constater que si les lunettes se vendent et s'achètent facilement, pour autant, aucun service de remise à niveau des verres, par exemple, ou d'adaptation à la vue n'est proposé par ces sites d'achat/revente.

La seconde main, un marché qui se professionnalise

Ainsi naît le concept de Seecly. Installée dans un espace de coworking dédié aux entreprises de l'e-commerce à Eguilles, près d'Aix-en-Provence, la startup, créée en 2019 mais opérationnelle commercialement depuis juillet 2020, bénéficie de l'essor que connaît l'achat recyclé. « Le marché de la seconde main est un marché en plein essor, qui se professionnalise », analyse Pauline Marmoyet. C'est sur ce segment que Seecly veut apporter sa plus-value : pouvoir acquérir des lunettes de marques, avec des verres à sa vue, le tout à petit prix.

Le business-modèle, lui, s'appuie sur une commission prélevée sur les montures, les verres étant personnalisés en fonction des besoins de l'acquéreur. A noter que Seecly est agréée par la Sécurité sociale et éligible au remboursement des mutuelles. Un plus, indéniablement, qui a aussi vocation à rassurer le client.

Nouvelle dans son approche, la jeune pousse semble avoir rapidement trouvé sa cible. « Nous comblons un besoin. Nous avons développé une forte communauté sur les réseaux sociaux. Il y a de la place pour l'opticien connecté », analyse Pauline Marmoyet, qui cible une clientèle jeune et qui, en juillet dernier, a mis en place des partenariats avec des influenceuses.

Une clientèle à qui Seecly propose depuis peu une cabine d'essayage virtuelle afin de « tester » les montures avant achat.

BtoB et international, piliers du développement

Mais si le BtoC est clairement une première cible évidente, Pauline Marmoyet n'oublie pas le segment BtoB, c'est-à-dire les marques qui pourront, via la marketplace, proposer leur gamme neuve en fin de série à des prix abordables.

Pour accompagner son développement, notamment technique et commercial mais aussi pour intégrer ces nouveaux services, Seecly a conclu un tour de table d'un montant de 300.000 euros, auprès de business angels, levée de fonds opérée par Rise Partners, entreprise de conseil dédiée à l'accompagnement des startups en hyper-croissance, basée à Sophia-Antipolis.

Si le marché domestique prouve son appétence, d'autres marchés en Europe présentent le même intérêt. Une internationalisation que ne dément pas Pauline Marmoyet. « Nous souhaitons cependant d'abord nous structurer en France avant d'envisager une visée européenne. Le marché est énorme et sans concurrent. Nous irons là où le marché répondra le mieux ». L'Italie, l'Espagne, la Belgique ou l'Allemagne sont des cibles prioritaires. Et le marché de seconde main est universel. Selon une étude Kantar, publiée en 2020, les dépenses en habillement de seconde main frisent 10%, 29% de la population française étant engagée dans cette démarche, contre 16% deux ans auparavant. Une marge de progression évidente qui laisse à Seecly  - qui ne communique pas sur ses perspectives de chiffre d'affaires - des perspectives de déploiement intéressantes. A condition de conserver sa différenciation...

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.