Ombrea confirme l’intérêt de l’agrivoltaïque… et de l’open innovation

 |  | 791 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Basée à Aix-en-Provence, l’agritech spécialisée dans la protection et la gestion des cultures vient de remporter un appel d’offres aux côtés de Total Quadran, la filiale du grand groupe français dédiée au développement et à la production d’énergie renouvelable, pour six projets et 16 MW. Un partenariat qui prouve avant tout l’expertise de la jeune pousse, laquelle croit beaucoup au rapprochement entre les grandes et les plus petites structures, façon agile et complémentaire de répondre aux défis contemporains.

C'est le genre de projet qui fait frémir d'envie toute jeune pousse. Embarquée aux côtés de Total Quadran dans la réalisation et l'exploitation de 35 hectares, Ombrea voit surtout son expertise et sa technologie de gestion et de protection des cultures être reconnue. Et c'est d'autant plus satisfaisant que c'est la filiale du groupe spécialisé dans les énergies qui s'est rapprochée de la startup basée au sein du Cleantech de l'Arbois, à Aix-en-Provence.

Ombrea, créée en 2016, s'est en effet spécialisée dans la protection de tout type de culture en mettant au point des ombrières, capables de protéger les terres en modulant leur ombrage, complétées de panneaux photovoltaïques et bourrées de capteurs qui permettent de récolter, traiter et analyser la data. Une denrée essentielle pour piloter, affiner les stratégies de culture des agriculteurs, d'autant plus dans un environnement régulièrement bouleversé par des problématiques liées au climat.

Apport de technologie innovante

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2021 à 10:34 :
L'idée que l'on voit sur cette image est très intelligente et certainement le futur de l'agriculture maintenant le sud est a été anéanti par la cupidité agro-industrielle faisant qu'ils ont arraché tous leurs arbres fruitiers pour nous faire du côte du rhône, entre autres, bourrés de pesticides et d'engrais à vous en faire saigner l'estomac quand vous n'y êtes plus habitués.

C'est là ou j'ai entendu, attéré, un ami vigneron m'affirmer que Monsanto était une entreprise écologique et que sans tous leurs produits qu'ils répandent, équipés comme des cosmonautes, ils seraient perdus. Financièrement bien entendu hein, la cupidité ayant également ravagé cette région du fait de cet afflux massif de pognon des retraités fortunés y ayant fait exploser le prix de l'immobilier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :