HalioDx affiche ses ambitions

Six mois après avoir été lancé en version service, l’Immunoscore Colon se trouve à présent en kit. Une étape clé pour la startup marseillaise, qui ambitionne de voir son test devenir un nouveau standard diagnostique des cancers.

2 mn

(Crédits : DR)

Ce test CE-IVD (traduire diagnostic in vitro) était déjà accessible en mode service dans les laboratoires d'HalioDx depuis juillet dernier et a permis à la startup de réaliser 850 analyses au cours du second semestre 2016.  Immunoscore Colon le sera désormais en version kit de diagnostic CE-IVD. Ainsi, les laboratoires pourront  à présent l'acheter directement auprès de la jeune pousse afin de pratiquer le test en interne. "Toutefois, le traitement informatique des données, et notamment l'analyse d'images, se fera toujours dans nos locaux. A l'horizon 2017/2018, le logiciel sera lui aussi mis à disposition, pour que les laboratoires puissent prendre en charge l'ensemble de la chaîne", explique Vincent Fert, co-fondateur et PDG de la start-up. Pour l'heure, les lots fabriqués par HalioDx se chiffrent à quelques centaines de kit. Chacun d'eux permettant de réaliser 24 à 28 tests. Et les laboratoires intéressés sont nombreux. "Nous avons des prospects notamment en France, en Suisse, au Royaume-Uni, en Israel, en Corée du sud et bien sûr aux Etats-Unis".

Une analyse de la réponse immunitaire

Pour mémoire, HalioDx, ex-société Ipsogen, développait depuis deux ans un test de diagnostic nommé Immunoscore, visant à orienter le traitement du cancer du colon. "Notre objectif est de donner de l'information aux cliniciens, afin de mieux choisir la meilleure réponse thérapeutique. Notre test permet notamment de savoir s'il faut prescrire ou pas, la chimiothérapie". En effet, grâce à l'Immunoscore, les cliniciens sont notamment capables d'identifier les patients à fort risque de rechute, éligibles à une thérapie adjuvante intensive.

Concrètement, le test permet d'identifier des marqueurs permettant le comptage du nombre de lymphocytes T CD3+ et CD8+ gravitant aux abords de la tumeur. Il analyse donc la réponse immunitaire du patient et les facteurs prédictifs relatifs à dernière. Ce faisant, Immunoscore Colon s'appuie directement sur les brevets relatifs aux travaux du directeur de recherche Jérôme Galon, co-fondateur d'HalioDx.

Elargir les champs d'application

Avec de premiers résultats plus que prometteurs : c'est en effet ce qu'a confirmé une récente étude clinique réalisée sur plus de 3 800 sujets. Immunoscore Colon aurait notamment démontré une capacité supérieure à prédire le risque de rechute et la survie globale. En 2016, HalioDx a engagé une série d'études cliniques rétrospectives sur plusieurs centaines d'échantillons de patients issus d'essais randomisés. Attendus en 2017 et 2018, les résultats de ces essais permettront de préciser les performances du test Immunoscore Colon et d'accompagner la généralisation de son usage en routine et son remboursement par les systèmes de santé.

Ainsi, pour Vincent Fert, le lancement commercial du kit est évidemment une étape clef. "Nous sommes convaincus qu'Immunoscore  va devenir un nouveau standard diagnostique des cancers et étendre son champ d'applications bien au-delà du cancer du côlon". L'enjeu se situe bien là : étendre le principe de ce test à d'autres types de cancer.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.