Fenotek lève 2,2 M€ et passe à l'industrialisation

La startup installée à Aix-en-Provence qui a imaginé Hi), l'interphone du futur, a convaincu investisseurs institutionnels et business angels de financer son développement. Les premiers produits seront disponibles en magasin au printemps.
(Crédits : DR)

Les bonnes nouvelles n'attendent pas le début du CES Las Vegas pour Fenotek. A peine l'équipe aixoise a-t-elle posé ses valises sur le sol américain qu'elle annonce avoir bouclé un tour de table tout aussi stratégique que non négligeable. Car en levant 2,2 M€, la petite entreprise fait un grand pas en avant : celui du passage à l'industrialisation et à la commercialisation.

Mise en route

Après une campagne de crowdfunding menée en juin qui a permis la vente de 150 unités, Fenotek avait cette étape précisément en tête. Si le développement s'est financé sur fonds propres et via de la love money, entamer le processus d'industrialisation exigeait des fonds. Car comme l'explique Bruno Davoine, "l'interphone est un produit complexe technologiquement, qui contient du hardware. Et le hardware, ça coûte cher".

Réalisé auprès d'iSource Gestion, de Turenne Capital, de CAAP Création, de Provence Business Angels, de l'IAD, de P-Factory et de Bpifrance, ce tour de table permet un calendrier qui prévoit une industrialisation dans les prochaines semaines d'une pré-série de 2 000 pièces pour une commercialisation au mois de mars et une mise à disposition sur le marché en avril.

Marché français en priorité

Le marché prioritaire est le marché français, puis, dès les premiers retours utilisateurs enregistrés, Fenotek compte adresser le marché européen, puis, vers la fin de l'année, le marché nord-américain.

Au CES Las Vegas, c'est le prototype industriel de Hi) qui est présenté. Et celui-ci a "beaucoup évolué en terme de design, de robustesse... il intègre également plus de fonctionnalités", précise Bruno Davoine. Des changements qui sont le résultat de la présentation effectuée l'an dernier et des remarques faites en retour.

Hi) est donc désormais vissé sur une platine dans le mur, avec écran couleur et il intègre même la 4G. Pour rappel cet interphone permet de répondre via le smartphone, que l'habitant se trouve à son domicile, à l'extérieur ou à l'autre bout du monde.

Fenotek, qui emploie 6 personnes ainsi que des compétences extérieures sous-traitantes, est donc plutôt confiante, sur cette seconde aventure américaine certes,  mais sur les prochaines étapes qui l'attendent. "Notre produit n'est pas technique, c'est un usage qui a du sens, un usage récurrent. Il est complexe techniquement mais facile à utiliser". Apparemment, la raison, (déjà) de son succès.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.