Pourquoi instore.digital s'installe à St Pancras

La start-up basée à Aix-en-Provence, qui a développé un système d'exploitation du point de vente connecté, équipe désormais la gare londonienne. Le but : mesurer le trafic et affiner les services.
instore.digital, la start-up aixoise, équipe la gare de St Pancras.
instore.digital, la start-up aixoise, équipe la gare de St Pancras. (Crédits : DR)

C'est pour mieux mesurer le flux de ses passagers, comprendre les détails de celui-ci et affiner les services à proposer que la gare londonienne est désormais équipée de la technologie développée par la start-up provençale. Et c'est surtout une façon de rester dans la lignée de sa stratégie. Car Saint Pancras International se présente volontiers comme l'hypergare du 21ème siècle et c'est dans ce sens qu'elle s'est rénovée en 2007, avec non plus par exemple une salle des pas perdus mais une place qui s'intègre dans la ville. Qui dit innovation, dit wifi adéquat et dans ce sens High Speed 1, l'opérateur de la gare, signe en juin 2014 un partenariat avec Wifi Metropolis, un poids lourd dans la famille des opérateurs. De fait, le lieu se voit doté du wifi le plus performant de Grande-Bretagne.

Touche d'intelligence

S'appuyer sur le wifi pour exploiter et valoriser les données c'est exactement à cela que sert la technologie déployée par instore.digital qui a su créer le lien manquant entre les différentes briques technologiques servant la digitalisation du monde de la distribution. Sa plateforme, appelée ID OS, permet ainsi de proposer au consommateur des services extrêmement personnalisés. Dans le cas de Saint Pancras, si pour l'heure, il est surtout question de quantifier le nombre de passagers, de prévoir les pics de trafic, il est évident qu'à terme, la technologie va permettre d'affiner les services à installer - Saint Pancras, ce sont ainsi 60 boutiques - et de rendre ceux-ci intelligents.

Cherche ingénieurs désespérément

Créée par Arnaud d'Hoop et Agathe Pavia, instore.digital avance vite en matière de développement. En trois mois la start-up est passée de 5 à 10 salariés. Elle est actuellement en phase de recrutement de quatre ingénieurs JAVA/JEE, en stage ou CDI. La rentabilité et un chiffre d'affaires d'1 M€ sont attendus pour la fin de l'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.