Isabelle Rodney : "La mixité n'est pas uniquement un sujet de femmes"

Entre le sempiternel débat sur les quotas – en faut-il ou pas ? – et les bonnes volontés, la féminisation des instances dirigeantes demeure une problématique constante. Un sujet que l'unique représentante féminine du directoire de la Caisse d'Epargne Côte d'Azur, en charge du pôle Finances, suit de près.
Isabelle Rodney préside l'association Elles d'Azur qui vise à aider les femmes cadres et non-cadres à évoluer au sein de l'établissement bancaire.
Isabelle Rodney préside l'association Elles d'Azur qui vise à aider les femmes cadres et non-cadres à évoluer au sein de l'établissement bancaire. (Crédits : DR)

Depuis 2012 vous présidez l'association "Elles d'Azur" dont le but, via le mentorat et le tutorat, est d'aider les femmes cadres à évoluer au sein de la banque. Comment ?

Le but en effet est d'accompagner les femmes - cadres et non-cadres - vers les postes à responsabilité. Nos actions d'accompagnement se traduisent par du mentoring organisé à l'intérieur du réseau, de façon bilatérale et de manière assez informelle. C'est le moyen de faire le point sur le parcours professionnel, sur la prise de fonction ou de résoudre une problématique. Le mentor et le mentoré échangent comme ils le souhaitent. Nous avons également des ateliers de développement personnel, que l'on peut voir comme du personal branding. Ainsi que des commissions dont une, appelée agitateur d'idées, qui visent à proposer aux services RH des actions pouvant aider les femmes au quotidien, comme le soutien scolaire ou les crèches d'entreprises.

La féminisation de l'encadrement progresse-t-elle ?

Je suis agréablement surprise par le taux de féminisation de l'encadrement atteint au sein de notre établissement bancaire - celui-ci est passé en trois ans de 36 à 42 % et notre conseil d'orientation et de surveillance est présidée par une femme, Françoise Lemalle - mais aussi par ce qui se passe dans les entreprises comme le souligne les résultats de l'étude menée par Ethics&Boards qui souligne la progression de la représentation féminine dans les comex, aujourd'hui de 14,5 % alors qu'il était de 12 % il y a deux ans. Mais c'est un processus forcément lent.

L'association est également ouverte aux hommes...

Elles d'Azur n'est pas un réseau exclusivement féminin, nous accueillons également les hommes et sur les 180 membres que réunit l'association, 22 sont des représentants de la gent masculine. La féminisation de l'encadrement est un sujet qui les concerne également. La mixité ce n'est pas uniquement un sujet de femmes. Les hommes ont intérêt à cette mixité. Ils ont énormément à y gagner, en management notamment.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.