« L’éducation à l’alimentation durable est un enjeu de société » (Marie-Pierre Fabre, Fonds de dotation La Compagnie Fruitière)

Depuis 2012, le fonds de dotation créé par le groupe spécialisé dans la production de fruits et légumes, basé à Marseille a fait de l’éducation, de la culture, de la santé et de l’environnement des axes de sensibilisation, des leviers pour accompagner l’irrigation de projets sur le territoire que recouvre la deuxième ville de France. Une fierté pour sa présidente qui recentre aujourd’hui la stratégie vers l’alimentation durable. Car c’est tout autant un sujet d’éducation que de santé ou d’environnement. Parce que la crise sanitaire a aussi incroyablement remis en cause ce qui était considéré comme acquis.
(Crédits : DR)

Dans le civil, Marie-Pierre Fabre est pharmacienne. Mais elle est aussi la présidente du Fonds de dotation créé en 2012 par Robert Fabre, son père, fondateur du groupe La Compagnie Fruitière, née en 1938 à Marseille et devenue le premier producteur de fruits de la zone Afrique-Caraïbes-Pacifique, spécialisée dans la production, le transport et la distribution de fruits et légumes. En 2015, Jérôme Fabre reprend la direction de l'entreprise familiale, succédant à son père. Marie-Pierre Fabre, elle, prend la direction du Fonds de dotation dont l'idée originelle est d'aider les populations vivant en proximité des implantations du groupe.

Les mains dans la terre

Il y a dix ans, opter pour un fonds de dotation afin de coordonner les actions de mécénat, c'est encore très nouveau. « C'était l'outil juridique le plus adéquat », explique Marie-Pierre Fabre. Un outil efficace et peu contraignant. Qui permet de supporter et financer des actions très différentes. Si tout commence par le biais de besoins en matériel médical, rapidement, le fonds va être sollicité sur des sujets plus divers. En 2018, l'opération MP 2018, à laquelle de nombreux acteurs économiques du territoire marseillais apportent leur contribution est l'occasion d'accompagner la création d'une mallette pédagogique imaginée avec Macha Makeïeff, directrice du théâtre national de La Criée ainsi qu'une « première fois par la mer », une mini-croisière qui menait les enfants jusqu'aux îles du Frioul avant de pique-niquer et clôturer l'escapade au théâtre. Il y a aussi eu des actions de sensibilisation artistique à la Belle-de-Mai, en lien avec l'Afrique - une façon de faire écho à la présence du groupe sur le continent. Puis est venue la question de l'environnement et ce projet de sensibilisation avec Le Talus qui a pour vocation d'éduquer, dans tous les sens du terme, les enfants à ce qu'est l'agriculture et comment on fait pousser, on récolte les produits frais quand on a l'habitude de davantage connaître les produits transformés.

De la terre à l'assiette

Si le fonds de dotation et l'entreprise familiale sont indépendants - un point auquel Marie-Pierre Fabre tient particulièrement - le groupe a très vite intégré ce que l'on ne nommait pas encore RSE, dans sa stratégie et son quotidien, notamment via la certification, la toute première étant l'ISO 14001. Si bien que naturellement des actions au profit de la population qui vit en proximité des implantations de La Compagnie Fruitière en Afrique se sont déployés. Et pas uniquement autour des lieux de présence du groupe marseillais, un autre point qui tient particulièrement à cœur de Marie-Pierre Fabre, horrifiée à l'idée que l'on puisse accuser La Compagnie Fruitière de social bashing. « Nous avons précisément mis un point d'honneur à travailler avec des associations, en dehors des sites de production de l'entreprise », dit sa présidente. Ce qui mène le fonds, de l'Inde au Cambodge, de la Guinée à Madagascar.

Et puis la crise sanitaire est arrivée. Avec des conséquences connues de tous, dont l'arrêt des rencontres, des déplacements et actions sur le terrain. « Il était temps de réfléchir à notre stratégie », souligne Marie-Pierre Fabre. Secondé par un cabinet spécialisé, le fonds de dotation brainstorme et parvient à la certitude d'un besoin de se recentrer « plutôt sur les territoires et les pays que l'on connaît le mieux ». Et en optant pour un sujet, finalement très rassembleur qui intègre autant l'éducation, la santé, une certaine idée de la culture et de l'environnement : l'alimentation durable. « Tout nous amenait vers cette thématique. Nous voulons montrer l'importance d'un fruit sain, bon à manger. La crise a démontré que l'accès à l'alimentation, que l'on pensait évident, ne l'était pas ». Et qu'il est aussi nécessaire de faire prendre conscience ce qu'est un produit non transformé, quel est le processus qui mène le produit de la terre et l'assiette. Avec en filigrane aussi, la notion de partage. C'est le sens de l'action menée conjointement avec l'Armée du Salut afin de permettre aux personnes délogées, hébergées le plus souvent dans des hôtels et dans l'impossibilité de cuisiner, d'avoir accès à un bus itinérant, équipé de denrées, ce qui offre l'occasion de créer du lien, social notamment, autour de recettes à partager.

Redonner le goût

Où Marie-Pierre Fabre la pharmacienne reprend droit de cité, insistant sur l'alimentation comme enjeu de santé publique quand « « le diabète, l'obésité, la mal bouffe sont les maux du siècle ». Qu'il faut « redonner le goût aux enfants, leur permettre de s'approprier les connaissances sur les nutriments, l'équilibre alimentaire, retrouver les valeurs du partage et de la conversation autour d'un plat ». Si elle est discrète sur le montant alloué au fonds - La Compagnie Fruitière étant l'unique donateur - Marie-Pierre Fabre ne dissimule pas son appétit de faire plus - « nous accordons des aides pouvant aller jusqu'à 150.000 euros » - et son attachement viscéral à sa ville. Aux quartiers fragilisés, mal considérés, qu'elle connaît parfaitement pour exercer au sein de Felix Pyat, dans ces quartiers nord où elle se sent bien. Marseille qui a « tout pour réussir » mais qui parfois « ne se donne pas les moyens ». Marseille aux multiples possibilités donc qu'il faut encourager...

A suivre en direct dès 9h15 - Aix-Marseille Zéro Carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.