Avec Exoshield, S.O.F.I.A Cosmétiques veut se faire une place sur le marché des filtres anti-UV

Le fabricant à façon de produits cosmétiques et d’hygiène en marque blanche, spécialiste des greens solaires, continue de progresser sur le marché de la photoprotection verte avec un projet ambitieux qui vise à réduire les impacts toxicologiques des filtres anti-UV. En fin de phase préparatoire, il pourrait bien faire changer de dimension la PME familiale basée à Carros…
(Crédits : DR)

Sur l'établi depuis 2018 et le lancement de la première gamme de solaire Low Tox conçue par S.O.F.I.A Cosmétiques, le projet Exoshield entre en phase préparatoire finale. Porté par le laboratoire azuréen, spécialisé dans le développement, la fabrication et le conditionnement à façon de produits cosmétiques et d'hygiène, et son partenaire Sytheon, un des chefs de file mondiaux de la distribution d'ingrédients d'actifs pour la cosmétique, il vise à réduire les impacts toxicologiques des filtres anti-UV. Lesquels, selon certaines études américaines, franchiraient la barrière cutanée pour pénétrer le circuit sanguin avec le risque de provoquer un effet systémique. "Nous sommes partis de cette hypothèse pour trouver une solution capable de bloquer ce processus tout en conservant l'efficacité en matière de protection", explique son dirigeant, Alexandre Dingas, anticipant-là la question de l'innocuité des produits solaires sur le long terme qui s'infiltre dans une opinion publique de plus en plus alertée par la multiplication des controverses.

Comme un bouclier

L'idée d'Exoshield consiste donc, tel un bouclier, à empêcher les actifs de passer dans le circuit sanguin, et ce à partir d'un procédé de micro-encapsulation innovant et tout juste breveté. Le dépôt date de début novembre. "Nous lançons actuellement les tests de qualité, notamment de biodégradabilité, avant d'entrer en phase de préproduction, certainement à la fin du premier trimestre 2023. La mise sur le marché devrait intervenir en 2024", détaille le dirigeant. Un calendrier qui accuse une année de retard, mais qui accélèrera dans les deux ans qui viennent avec l'extension du site industriel du laboratoire de Carros. Celle-ci sera dédiée à cette activité, portée par une joint-venture en cours de création dont les premières actions se tourneront vers le marché américain

Activité en développement

Au global, Alexandre Dingas estime que le projet Exoshield devrait générer à terme plus de 6 millions d'euros de chiffre d'affaires additionnel et 2,3 millions d'euros de masse salariale. "C'est un projet ambitieux sur un marché où opèrent de très gros players", souligne celui qui n'exclut pas de faire appel à des investisseurs pour le soutenir financièrement, en sus des enveloppes déjà obtenues - 300.000 euros et 175.000 euros - dans le cadre des programmes d'investissements d'avenir (2019) et de France Relance. De quoi permettre à la PME familiale d'espérer flirter avec le cap des 20 millions de facturations d'ici à cinq ans, elle qui devrait conclure l'exercice 2022 sur un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros, en progression de 15% par rapport à l'an passé. "L'activité se développe. C'est le fruit de notre travail sur la qualité, de l'expertise désormais reconnue que nous avons su développer sur les produits green qui occupent aujourd'hui 80% de notre activité solaire, et d'un effort commercial en direction de la place parisienne où nous n'étions jusqu'alors pas présents".

La difficulté, il faut aller la chercher au niveau des marges, impactées par la hausse du coût des matières premières et de l'énergie. "Ce phénomène a couru plus vite que nous et il nous a fallu réagir avec des corrections de prix. En tant que structure familiale, nous ne privilégions pas les coupes au niveau de l'effectif (70 personnes, NDLR) qui continue par ailleurs de croître, mais préférons travailler à l'optimisation de l'activité, à l'amélioration de la productivité. C'est ici que se posent nos réflexions."

A suivre en direct dès 9h15 - Aix-Marseille Zéro Carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.