« Nous avons pour ambition de présenter la parfumerie différemment » (Laurent Cohen, Corania)

Implantée depuis près de 90 ans à Marseille, productrice de parfums, la PME s’est taillé une part sur le marché de la parfumerie avec une approche différenciante qui lui permet de se démarquer face à une multitude de marques. Et son aptitude à être innovante la pousse à adresser une cible jeune, à laquelle elle offre de nouveaux modes de consommation, plus digitaux que physiques. Une façon de conserver un certain leadership, où se renouveler est indispensable, sans pour autant se départir de la mission originelle : permettre l’accès au parfum au plus grand nombre.
(Crédits : DR)

90 ans et toujours « passionnée par la parfumerie », telle est Corania, cette entreprise familiale basée à Marseille, née en 1934. Une PME qui fait « perdurer l'héritage dans la fabrication de parfums » et que pilote Laurent Cohen, son PDG. « Notre métier c'est de créer des parfums, créer des marques qui s'adressent à tous les amateurs de bonnes odeurs », résume ce patron très versé vers l'innovation. Sa dernière création, baptisée Ynepsie, en est la preuve. Car Ynepsie est, en quelque sorte, une marque digitale. Née pendant le Covid, quand la crise sanitaire a empêché les déplacements et achats en magasins, elle décide de prendre le contrepied de ce qui existe sur le marché et de laisser libre court à la créativité. Ce sera celle de deux nez « mondialement reconnus, à qui j'ai donné carte blanche », explique Laurent Cohen.

Business modèle adapté

Ce sera 12 parfums, « d'exception que nous avons décidé de rendre accessibles car cela a toujours été le fil rouge de Corania depuis sa création ». Pour cela, changement de business modèle avec une distribution uniquement en ligne.

« Nous avons pour ambition de présenter la parfumerie différemment. Les stars, chez Ynepsie, ce sont les nez, Bertrand Duchaufour et Irène Farmachidi. Ce sont ces talents que l'on cache trop souvent ».

Autre levier qui mène au changement et à l'innovation, celle de l'évolution de la consommation n'est pas anodine. Notamment les jeunes générations qui ne consomment pas le parfum comme les générations précédentes.

« Les jeunes adorent les odeurs, se parfumer, vivre ces petits moments d'émotion quand on se douche, quand on utilise une crème, une huile... »

Une consommation différente, à laquelle les marques traditionnelles, qui ont fait le succès de la parfumerie, ne réussissent pas forcément à répondre. « Nous avons l'ambition de répondre à cette nouvelle façon de consommer. Avec Ynepsie, c'est le cas », appuie laurent Cohen.

La proximité vertu de souveraineté

Mais dans un contexte macro-économique tendu, avec des coûts qui augmentent, comme ceux des matières premières et de l'énergie, comment maintenir le cap, dérouler sa vision ? « Nous avons cette chance de produire 100% de nos produits en France, avec des fournisseurs qui se situent tous à moins de 400 km de notre site. Nous avons donc déjà un peu moins d'inflation qu'un parfumeur qui irait s'approvisionner plus loin. Il est vrai que les coûts de l'énergie augmentent. Ce qui amène la nécessite d'augmenter un peu le prix de nos produits. Cela est nécessaire pour que l'entreprise persiste. Mais ce que nous souhaitons avant tout, l'enjeu, c'est de demeurer accessible, car l'émotion de la parfumerie doit pouvoir s'adresser à tous ».

Corania, qui fait partie de ces PME qui n'ont pas, malgré la crise, cesser d'investir. Augmenter la production, répondre à de nouvelles normes... Dotée d'un tout nouvel outil de production, l'entreprise marseillaise a d'abord voulu jouer la carte esprit d'équipe en rassemblant en un seul et même site, ses équipes, installées jusqu'alors sur deux sites différents. « L'idée était de rassembler les équipes pour créer des synergies. Puis, il nous fallait un endroit emblématique. Nous avons maintenant ce lieu, un outil de production dernier cri, des bureaux à découvrir... », s'enorgueillit Laurent Cohen. Et des projets, pas encore tous dévoilés, qui doivent continuer de porter la croissance de l'une des rares entreprises provençales presque centenaire et au caractère toujours familial.

Replay ici

Marseille Business Corania

Un acteur économique chaque semaine

Pour rappel, depuis ce début novembre, La Tribune et BFM Marseille s'unissent pour proposer chaque semaine une chronique éco, baptisée Marseille Business, qui décrypte l'économie du territoire, ses enjeux, ses défis, les réussites et les problématiques. Tous les mardis, un invité vient apporter son éclairage sur une thématique précise.

La chronique est animée par Sophie Hebrard pour BFM Marseille et Laurence Bottero, rédactrice en chef du bureau Provence Alpes Côte d'Azur du quotidien économique La Tribune.

BFM Marseille Provence : canal 30 de TNT Régionale, les box canal 284/516 (SFR), 375 (Orange), 362 (Bouygues), 916 (Free), sur bfmmarseille.com, en replay sur la plateforme gratuite VOD "RMC BFM PLAY" et l'application dédiée à télécharger.

A suivre en direct dès 9h15 - Aix-Marseille Zéro Carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.