Spécialiste de la mesure multi-énergies, Qualisteo répond aux besoins de sobriété de l’industrie

Capable de monitorer plusieurs énergies d’un bâtiment, la PME installée à Nice appuie sa différenciation sur un système de mesure et d’analyse qui permet d’économiser jusqu’à 15% de la consommation, et cela sans nécessiter d’investissement dédié mais en identifiant les gisements d’économies gratuites. De quoi intéresser les industriels – majoritairement des grands comptes – qui poussent, parallèlement, l’entreprise vers l’export, un levier de croissance qu’elle compte amplifier encore. Alors que le contexte énergétique l’oblige à augmenter sa propre capacité productive.
(Crédits : DR)

C'était une vision par anticipation. C'est aujourd'hui une solution qui répond précisément aux besoins de sobriété énergétique. Lorsqu'elle naît en 2010, Qualisteo se spécialise alors dans la réduction de la consommation de l'électricité. Ce qu'elle fait en monitorant le bâtiment, remontant les données ainsi récoltées, qui après analyses, permettent d'engendrer des économies là où une optimisation est possible. Un sujet alors naissant et les premiers acteurs à s'y intéresser se situent plutôt dans le tertiaire.

Douze ans plus tard, la PME est désormais capable de monitorer toute énergie, l'électricité, mais aussi l'eau, le gaz, la vapeur ou l'air comprimé.

Et ses clients sont désormais majoritairement les industriels.

Cibler les gisements d'économie gratuits

Si de nombreuses solutions de réduction de la consommation énergétique existent sur le marché, la technologie déployée par Qualisteo est de se servir de la data captée pour l'analyser et identifier ce qu'Elodie Bondi appelle « les gisements d'économies gratuits », c'est-à-dire ces endroits où il est possible de réaliser une optimisation très rapidement. « Notre système de mesure remonte les données captées offrant une visualisation immédiate des endroits où les économies peuvent être réalisées. Et cela, sans investissement dans une solution supplémentaire. Le pourcentage d'économie réalisé est généralement de 10%, ce qui est précisément l'effort demandé par le gouvernement aux entreprises », souligne la directrice générale de la PME niçoise.

Et si Qualisteo est devenu un spécialiste de la mesure multi-énergies, c'est que tout est imbriqué. « La problématique de la sobriété énergétique est globale. Nous ne pouvons pas adresser uniquement une seule brique de la sobriété ».

La différenciation de Qualisteo est « l'acquisition de données à haute fréquence, par zones, couplées à une plateforme logicielle. On ne peut réduire que ce que l'on mesure », explique Elodie Bondi, mais aussi la prédiction permise, offrant anticipation et donc rationalisation. « Nous modélisons des processus, comme la météo, l'activité, la qualité des matières premières... Dès que nous injectons un paramètre dans nos modélisations, cela permet de prévoir les divers scénarios et d'adapter ainsi les productions ».

Une ligne d'assemblage supplémentaire intégrée

Si, le tertiaire était le premier secteur à s'intéresser à la solution développée par Qualisteo, c'est désormais très largement l'industrie qui constitue son portefeuille client, notamment la pharmacie, l'agro-alimentaire, l'injection plastique, mais aussi les stations d'épuration et les stations d'incinération. « Le tertiaire figure toujours dans notre portefeuille mais il s'agit essentiellement du grand tertiaire, c'est-à-dire les aéroports, les stades, les tunnels, les gares », précise Elodie Bondi. Si les multinationales et les grands groupes sont donc les premiers utilisateurs, les grandes PME leur ont enjoint le pas. « La crise énergétique est très forte et certaines entreprises pourraient être contraintes de stopper leur ligne de production ».

Un contexte qui pousse les entreprises vers la PME niçoise, laquelle, elle-même voit sa capacité productive être impactée, pour le coup, positivement. Elle va ainsi agrandir ses locaux et y installer une ligne d'assemblage d'urgence pour des livraisons rapides.

Poursuivre l'aventure export

Mais les grands comptes entraînent aussi Qualisteo sur le chemin de l'export, assez fortement puisqu'elle y réalise 40% de son chiffre d'affaires - non communiqué. « Nous disposons de contrats mondiaux avec de grandes entreprises françaises », indique la directrice générale de la PME, présente ainsi en Chine et aux Etats-Unis et qui regarde, cette fois-ci toute seule, le marché de la Suisse, où elle dispose de solides références. « La Suisse est un pays fortement industrialisé, nous souhaitons capitaliser sur nos succès. Nous regardons aussi l'Italie et l'Espagne ».

Pour faire face à sa croissance, Qualisteo, qui emploie 20 personnes, est en phase de recrutement d'une dizaine de postes, pour des profils d'energy manager ou de commerciaux.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.