Le Groupe Iera lance l’aventure Méditerranéo depuis Nice (et la Gare du Sud)

En acquérant le bail emphytéotique administratif de la halle de la Gare du Sud, le groupe de restauration italienne originaire du Nord de l’Hexagone ne cherche pas seulement à se renforcer à Nice, où il est présent depuis 2019. Il entend y lancer un nouveau concept d’offre culinaire fortement axée sur la cuisine méditerranéenne.
(Crédits : DR)

Le groupe de restauration Iera a l'appétit d'un ogre. Créé en 2014 du côté de Valenciennes par la famille éponyme, d'origine calabraise, il chapeaute à ce jour une cinquantaine de restaurants en France. Fin 2022, ils seront 70 établissements, dont 4 implantés aux Etats-Unis et un autre en Espagne. Lequel viendra inaugurer son déploiement sur la zone Europe. C'est dire le développement en mode accéléré privilégié par l'entreprise qui projette un chiffre d'affaires de 107 millions d'euros à la fin de l'exercice en cours, dont 62 millions d'euros réalisés hors franchises. Un groupe qui par ailleurs entend bien placer Nice et la halle de la Gare du Sud comme têtes de pont d'un nouveau concept culinaire, baptisé Méditerranéo, appelé "à traverser les mers", prédit Renato Iera, son dirigeant.

Site emblématique en berne

C'est en effet le groupe familial Iera qui a été choisi pour racheter à la société Urban Renaissance Développement le bail emphytéotique administratif relatif à l'exploitation de cette halte ferroviaire signée Gustave Eiffel, entièrement réhabilitée en halle gourmande, dont la déliquescence de l'activité depuis son ouverture en 2019 a fait couler beaucoup d'encre. Un site emblématique que Renato Iera connaît bien puisqu'il héberge un établissement IT Trattoria, l'une des trois enseignes du groupe avec La Strada et IT Villagio. "Notre ADN, c'est la restauration italienne avec des recettes élaborées sur place à partir de produits frais. Nous n'avons pas de cuisine centrale. Chaque restaurant est autonome en termes de production", détaille-t-il.

Ecole de cuisine

Cette formule, on la retrouve dans le nouveau concept imaginé par la famille Iera pour la Gare du Sud. "Il s'agit d'un hommage à la gastronomie et à la culture méditerranéenne. Tous les plats typiques du bassin méditerranéen y seront représentés : on y trouvera de la cuisine libanaise, orientale, italienne, grecque ou encore niçoise évidemment. Et ce, à prix abordables". Lieu de délices, la halle sera aussi "un lieu de vie avec l'accueil d'associations culturelles et artistiques du quartier de La Libération à l'étage et des animations qui feront la part belle aux arts forains et aux arts de la rue", souligne-t-il. Surtout, une école de formation verra le jour destinée aux 200 futurs collaborateurs qui travailleront à la halle. "Je donne rendez-vous à tous les jeunes qui ont envie de faire de la cuisine et qui, pour une raison ou pour une autre, ne se sont pas encore lancés".

Exploitation en direct

"Nous sommes des restaurateurs, pas des investisseurs, reprend Renato Iera. Nous n'avons pas vocation à louer des cellules. Notre objectif est d'exploiter la halle en direct en y déployant notre concept." Une façon aussi de garder la maîtrise de l'offre culinaire et du calendrier des animations. En parlant calendrier, celui-ci s'étendra jusqu'au début de l'année 2023, date espérée d'ouverture. Auparavant, des travaux de confort et d'agencement seront entrepris afin de mettre le lieu en cohérence avec un concept, dont "l'aventure commence à Nice".

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.