Crise et inflation, leviers d’innovation pour Juste Bio et Alpina Savoie

Née en 2000 à Carpentras, la PME Un air d’ici-Juste Bio s’est d’abord consacrée à la vente de fruits secs bio avant de se lancer sur le marché du vrac à destination de la grande distribution. Vrac et bio : des marchés frappés de plein fouet par le double choc du covid-19 et de l’inflation. Mais cela ne l’empêche pas de se projeter. Notamment en mutualisant ses services liés au vrac avec d’autres marques agroalimentaires. A commencer par Alpina Savoie.

5 mn

(Crédits : DR)

1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Une croissance de 41 % sur un an. En 2019, le vrac est un marché porteur en France. La grande distribution s'y est mise, encouragée par le législateur, tandis qu'essaiment pléthore d'épiceries dédiées à ce nouveau mode de consommation censé réduire la production d'emballages en plastique.

Mais le covid-19 frappe. Et le plastique revient en force. Masques, gants et autres blouses jetables sont produits en masse pour éviter la propagation du virus. La réduction des plastiques n'est plus une priorité. Tandis que pendant quelques semaines, les enseignes de grande distribution ferment leurs rayons vrac, privilégiant les produits emballés, supposés plus hygiéniques.

En 2021 et 2022, alors qu'une embellie semble poindre, les prix commencent à croître du fait de difficultés logistiques et des sanctions en réponse à l'invasion russe de l'Ukraine. Carburants, électricité, biens de première nécessité ... Si bien que les consommateurs se recentrent sur l'essentiel. Quitte à se tourner vers des magasins davantage bon marché. « Alors que les magasins spécialisés bio ont vu leur chiffre d'affairse chuter de 16 % et que celui de la grande distribution est stable, les magasins de hard discount ont connu une hausse de 11 %. Et les destockeurs de 36 % », observe Franck Bonfils, fondateur d'Un Air D'ici-Juste Bio.

Le bio est en chute. Le vrac aussi. « C'est un marché encore jeune, qui doit affronter deux crises majeures. On estime que d'ici 2022, 40 % des épiceries spécialisées dans le vrac risquent de fermer ».

Lire aussi 3 mnJuste bio et le credo du sans plastique

Maintenue à flot par ses activités de service

Si la PME ressent inévitablement cet impact, elle ne s'en sort néanmoins pas si mal avec un chiffre d'affaire stable quand bien même celui du marché du vrac a chuté de 30 %. « Et le premier semestre 2021 a même été plutôt bon, avec des ventes qui sont reparties à la hausse ». Une relative bonne santé qui s'explique par le positionnement de l'entreprise en matière de vrac.

Un air d'ici-Juste Bio naît en 2000 à Carpentras. Son cœur de métier, ce sont au départ les fruits secs et graines bio qu'elle source, transforme et distribue. Puis en juillet 2017, elle franchit un cap en se lançant dans le vrac par souci de réduire sa production de déchets. Mais pour se maintenir dans la grande distribution, elle finance elle-même les meubles vrac, proposant à ses clients tout un panel de services, de l'approvisionnement à l'entretien des trémies.

Un choix porteur, qui lui permet de prendre une nouvelle dimension. Un choix qui lui permet aussi de supporter les deux crises frappant le vrac. Car les ventes ont beau avoir diminué, les enseignes ont bien dû continuer à financer l'entretien et l'approvisionnement de leurs rayons vrac. De quoi maintenir la capacité de l'entreprise à se projeter dans l'avenir.

« Grâce au vrac, notre entreprise a économisé 660 tonnes de plastique en 2021 ». Un impact qu'elle souhaite élargir en mettant ses services liés au vrac à destination d'autres entreprises de l'agroalimentaire, fabriquant des produits complémentaires aux fruits secs. « Nous avons rendu le vrac accessible à la grande distribution. Nous voulons désormais le rendre accessible à des entreprises qui partagent notre vision de l'alimentation de demain ».

Mutualiser le savoir-faire autour du vrac

A commencer par Alpina Savoie, avec qui la PME vauclusienne s'est engagée dans un projet pilote. Fondée en 1844 à Chambéry, Alpina Savoie produit des pâtes issues du blé français à travers la mise en place d'une filière soucieuse de l'environnement et de la qualité de vie des agriculteurs. Depuis 2019, elle est notamment partenaire de l'institut scientifique la Tour du Valat, en Camargue, dans le cadre d'une étude sur l'agriculture et la biodiversité, en vue de rendre les pratiques culturales plus respectueuses des écosystèmes naturels. Dans sa démarche, Alpina Savoie avait également envie de passer au vrac. C'est en soufflant l'idée à Franck Bonfils que cette intention se concrétise. L'entreprise carpentrassienne lui proposant de distribuer ses pâtes dans ses trémies.

Lancé en avril 2022, ce partenariat a vocation à vendre annuellement 50 tonnes de cinq références de pâtes Alpina dans les trémies de Juste Bio, dans un millier de points de vente. Avec un impératif : celui de proposer des pâtes 15 % moins chères qu'en version emballée.

Démocratiser le vrac

Car c'est là l'une des missions de Juste Bio pour redonner un souffle au vrac : faciliter l'accès à cette offre en corrigeant certains freins alors que 70 % des Français se détournent de ce mode de distribution. En cause : une accessibilité limitée, un prix souvent insuffisamment compétitif, mais aussi l'impossibilité pour le consommateur de connaître précisément la quantité achetée en rayon. La diversité de la gamme est également un levier de développement. Juste Bio souhaite ainsi multiplier les partenariats du même type, avec des entreprises proposant des légumineuses ou encore des produits pour le petit déjeuner.

En facilitant la consommation de produits en vrac, Juste Bio espère aider ce marché à franchir un nouvel âge de son développement afin qu'il atteigne une certaine maturité. Car il en est convaincu : le vrac n'a rien d'une mode. « Je n'ai pas de doute sur ce marché à moyen terme. On ne pourra pas se passer de réduire nos emballages, alors que 440 millions de tonnes de plastiques et d'emballages sont produits chaque année ». Un fléau contre lequel le vrac a inévitablement un rôle à jouer.

5 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.