Frafito lève 20 millions d’euros pour faire face à la consolidation du marché des dispositifs médicaux

Spécialisé dans les dispositifs médicaux de diagnostic électronique, le distributeur installé à Nice vient de boucler un tour de table d’un montant de 20 millions d’euros pour se renforcer sur un marché atomisé, en voie de consolidation qui pèse, en 2021, un peu plus de 30 milliards d’euros.
(Crédits : DR)

Selon le panorama du Syndicat national de l'industrie des technologies médicales (Snitem) présenté en février, le secteur du dispositif médical français a généré un chiffre d'affaires de 30,7 milliards d'euros en 2021, dont 10 milliards à l'export. ll regroupe 1.440 entreprises, représentant 88.000 emplois, parmi lesquelles une écrasante majorité (93%) de start-ups, TPE et PME. Des entreprises agiles mais aussi fragiles face aux aléas : qu'ils soient conjoncturels avec la hausse des matières premières, ou réglementaires comme la récente augmentation des exigences de l'UE en matière de marquage CE qui pèse sur les délais d'homologation des produits. Pour faire face à ces défis et poursuivre leur croissance, beaucoup de ces entreprises se tournent vers des financements par levées de fonds. La niçoise Frafito est de celles-ci. La société qui emploie 16 personnes vient en effet de boucler un tour de table de 20 millions d'euros auprès d'IXO Private Equity et d'un pool bancaire composé d'Arkéa Banque Entreprises, de la Société Générale et de BPMed.

Chiffre d'affaires multiplié par 6 en 10 ans

Fondée en 1986, l'entreprise familiale est spécialisée dans la distribution de dispositifs médicaux, de diagnostic électronique essentiellement, auprès d'un public BtoB. Soit près de 2.500 revendeurs en France parmi lesquels des magasins spécialisés physiques et pure players ainsi que des répartiteurs en pharmacie. Elle a réalisé en 2021 un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros, multiplié par 6 en une décennie, dont 25% ont été générés par la vente de produits en propre. "C'est une des diversifications lancées à partir de 2011 : le développement de produits de diagnostic électronique que nous ne trouvions pas ailleurs et qui répondaient à un besoin", précise Elie Fiani, son dirigeant. Des produits complémentaires, de niche, comme du matériel de diagnostic pour sages femmes libérales, qui ne font pas d'ombre à ses marques partenaires à forte renommée internationale comme le japonais Omron ou le néerlandais Philips.

Marché en voie de consolidation

"Le marché, atomisé, se consolide. Nous constatons que nos concurrents fusionnent, que nos clients fusionnent. Il y a nécessité d'atteindre une taille plus significative pour ne pas rester un simple observateur sur le bord de la route", relève le dirigeant. La levée de fonds opérée vise donc à consolider et à booster la croissance de l'entreprise, installée désormais sur la zone d'activité du Village de Roguez. L'idée, d'abord, consiste à accompagner Frafito dans sa structuration afin d'aller chercher une croissance organique de 8 à 10% sur les cinq prochaines années. Un objectif tout à fait réalisable au regard des indicateurs de marché, indiscutablement au vert. "Le Covid a créé des opportunités en démocratisant l'utilisation de produits comme l'oxymètre de pouls qui mesure deux signes vitaux : le rythme cardiaque et la saturation en oxygène. Par ailleurs, la télémédecine, l'hospitalisation à domicile portent notre marché car cela demande de s'équiper. Enfin, les dispositifs sont de plus en plus nombreux, de plus en plus connectés, de plus en plus innovants, ce qui contribue à faire grossir le marché tout en raccourcissant le cycle de vie des produits". Et c'est sans parler du vieillissement naturel de la population qui garantit une croissance pérenne pour la filière.

Croissance externe

"Il s'agit d'aller chercher des marchés complémentaires aux nôtres, reprend Elie Fiani, comme les marchés publics que nous n'adressons pas encore. Il y a aussi l'export, notamment l'Afrique francophone ou les pays européens voisins, en tant que débouchés pour nos produits en propre, ou encore la volonté de se positionner sur les groupements de pharmacie". Et ce, potentiellement, par croissance externe. Deux cibles ont d'ores et déjà été identifiées. A l'instar des besoins en personnel, notamment dans les fonctions commerciales, financières et techniques.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.