Acteur de l’industrie du parfum, Argeville veut s’ouvrir à des expertises complémentaires

Spécialisée dans la production d’arômes alimentaires, de compositions parfumées et d’ingrédients naturels, la PME familiale basée à Mougins déroule une feuille de route où l’ancrage local se mêle au développement international pour franchir la barre des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires.

2 mn

(Crédits : DR)

Il est des années plus symboliques que d'autres. Pour Argeville, 2021 est de celles-ci. Basée à Mougins, dans les Alpes-Maritimes, l'entreprise spécialisée dans la production d'arômes alimentaires, de compositions parfumées et d'ingrédients naturels fête son centenaire. Rachetée il y a quarante ans par la famille Ardizio, elle est dirigée depuis une décennie par le fils, Xavier, désigné cet automne par EY "entrepreneur de l'année" pour le Sud-Est dans la catégorie Entreprise Familiale. "Ce sont des symboles importants, relève-t-il, surtout pour une PME comme la nôtre qui affirme ses ambitions sur un marché de plus en plus concentré". Des ambitions plurielles qui doivent conduire l'industriel dont l'effectif totalise près de 300 personnes, à tutoyer, et pourquoi pas franchir, la barre de 100 millions de chiffre d'affaires à l'horizon 2025 contre 60 millions d'euros à ce jour.

15 millions d'euros pour une nouvelle usine

Premier levier actionné, celui de la production, avec la réalisation d'une nouvelle usine au Plan de Grasse. "Les robots sont sélectionnés, le permis de construire sera déposé avant la fin de l'année", précise le dirigeant. L'idée de ce projet budgété à 15 millions d'euros : augmenter la capacité de production des compositions parfumées, le segment historique d'Argeville, le plus important aussi. Il représente 85% de l'activité quand les arômes pèsent 10%, les ingrédients naturels 5%, et alimente un portefeuille clientèle composé essentiellement d'industriels, "des sociétés familiales comme nous", positionnés à 90% à l'export.

L'export et le principe du contre-pied

L'export justement. Déjà présente en Chine, à Dubaï (avec un centre créatif), en Colombie et en Thaïlande où l'entreprise a ouvert en 2019 son premier site étranger de production et de développement, Argeville poursuit son maillage du globe. Et c'est en Russie et au Vietnam, plus précisément à Moscou et Ho Chi Minh Ville, que l'industriel a posé bagages au sein de deux nouvelles adresses commerciales. En 2021. "La crise sanitaire ne nous a pas fait renoncer, au contraire, c'est presque notre marque de fabrique en matière de développement à l'international", sourit celui qui dit affectionner les pas de côté, "prendre les choses à contre-pied". Et notamment en termes d'implantation. "Nous choisissons généralement des lieux alternatifs à ceux privilégiés par le secteur. Et quand on voit certains concurrents s'y installer quelque temps après, on se dit que c'est encourageant". Et donc à réitérer. "C'est notre objectif", confirme-t-il. Et ce, dès 2022. Même positionnement en matière de recrutement. "Nous cherchons à nous professionnaliser en faisant appel à des expertises issues d'autres industries. Ce sont des expériences diverses, des visions différentes qui apportent beaucoup à la société."

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.